Archives du mot-clé théâtre

TLEMCEN: les journées du monologue à Sebdou, Ghazaouet et Maghnia.

Les journées du monologue seront organisées à Sebou, Ghazaouet et Maghnia par le département théâtre capitale de la culture islamique Tlemcen, selon Brahim Noual.
Le programme est comme suit:

TINDOUF:du théâtre pour enfants et adultes au centre culturel.

Des spectacles de théâtre pour enfants et adultes ont été présentés au centre culturel de Tindouf le 25 novembre 2011, par le Groupe Lina de l’association Tagrart Ain Défla Tlemcen.
Selon Belhia Imen la responsable,( avec des comédiens Benallal Mohamed Amine, Saidi Kamel, Mohamedi Badreddine, Abderrahim Smail, Chérifi Diden) ce Groupe est nouvellement crée compte être présent dans la vie culturelle avec un plan d’action, par une tournée au niveau des établissements scolaires, de même que la préparation d’un autre spectacle pour adultes qui sera présenté au cours des festivals.

TLEMCEN: soirée poético musicale au CIP.

une soirée poético musicale s’est déroulée au centre international de presse (CIP) le vendredi 19 août 2011 avec la participation des poètes Fatiha Benabdellah, Boumédiène Zeblah, Aicha Boushaba, le musicien Mokhtar Zerhouni et la chanteuse Amina Bouguer.
Cette soirée a été organisée par l’écho de plumes du théâtre national algérien (TNA) avec la ligue nationale de la littérature populaire et le CIP de Tlemcen.
Tlemcen, le 19 août 2011.
mohamed gadiri

TLEMCEN: Faire revivre le Spectacle Théâtral au Café Erroumana (La Grenadine)

Culture – théâtre –

Tlemcen: faire revivre le spectacle théâtral au Café Erroumana.
La pièce théâtrale  » le café Erroumana » (la Grenadine) sera présentée au public à la maison de la culture Abdelkader Alloula de Tlemcen, le mardi 16 mars et mercredi 18 mars, et le 17 mars à Maghnia, dans le cadre de la manifestation Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011 a indiqué le président de la coopérative théâtrale El Afsa ( Astuce ) et metteur en scène, lors d’un point de presse tenu ce dimanche 14 mars 2011 au centre international de presse ( à partir de 14 heures).
Le choix de cette pièce porte sur un ensemble de textes regroupés et de thèmes d’actualités, de contes de l’écrivain Mohamed Dib, et Erroumana est la symbolique par le cheminement logique de la dramaturgie; de donner une vie et un sens au spectacle.
Le Café était un centre de transit, de monnaie et d’échanges de commerces et d’artisanat; un lieu de rencontres en plus et le Fandouk s’est identifié par Erroumana (la Grenadine) a ajouté ce metteur en scène.
C’est un espace ou beaucoup de choses se sont déroulés avant et au cours de la lutte de libération nationale : un repère. Et Dib était réaliste dans son écriture. Il soulignera qu’avec ce thème d’une importance primordiale, il leur a permis de mieux valoriser cet espace d’écriture. Et au cours du mois de mai, le groupe théâtral va s’installer dans cet espace du Café et faire revivre le plaisir du spectacle qu’on voudrait le partager avec le public a expliqué.
C’est le texte qui réhabilitera le public et le théâtre qui est le meilleur vecteur de sensibilisation.
Dans un autre côté, des tournées sont prévues dans plusieurs régions du territoire national avec la présentation des textes traduits en Amazigh, anglais et français pour faire recouvrir Dib.
En outre, et en hommage à Abdelkader Alloula, des expositions photos seront organisés dans différentes espaces culturels.

gadiri

TLEMCEN : 19 pièces de théâtre retenus ( TNA) pour Tlemcen, capitale de la Culture Islamique 2011.

THEATRE
19 pièces de théâtre dont les textes ont été retenus par une commission de
professionnels seront mises en scène par le théâtre national algérien, les théâtres régionaux ainsi que des coopératives indépendantes dans le cadre de la manifestation de Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011 selon Brahim Noual chef de département adjoint théâtre. Elles sont en cours de préparation par les répétitions et construction des décors. Les trois premières pièces théâtrales Moudawanettes Al Manchoud, Al Ftahiya Lairfiya et Al Adjouad seront présentées au public en cours du mois de mars.
Il convient de noter que 14 pièces de théâtres sur les 19 programmées sont de nouvelles créations. Aussi, 37 essais d’écrits ont été reçus par la commission de lecture.
Par ailleurs et en hommage aux grands auteurs, des productions déjà présentées au public seront reprises. C’est le cas des pièces de théâtre telles que « El ajouad » de Abdelkader Alloula, « Diwan El Garagouz » de Ould Abderahmane Kaki, « les martyrs reviennent cette semaine » de Tahar Ouattar.
Ce programme de 19 pièces de théâtre offre l’opportunité à plus de 800 participants de comédiens et comédiennes de monter sur les planches, scénographes, techniciens, animateurs a ajouté au cours d’un point de presse animé au centre international de presse de Tlemcen.
Et également une nouvelle dynamique de la formation dans cette activité a été retenue et un appel a été lancé aux qui veulent participer à être aidés. La dynamique se fait avec les enfants du pays et une approche participative.
flyer Théatre
Les pièces théâtrales retenues sont : Moudawanattes Al Manchoud, Al Ftahiya Liarfiya, Al Adjouad, El Boudli, Layali El Mout, le café Erroumana, Lisse Eddine ibn Khatib, Akd El Djouhar, Syfax, El Halladj, Diwa Elgaragouz, achouhada Yaoûdoune Ha Elasbouee, Mech Delli Al Zouaoui, Sidi Boumédiène, Awdat El Oubbad, Assia Ifriquiya, Akher Guendouz, Amoud Assed Alssahraa.
gadiri mohammed :wave:

TLEMCEN: El Miziria – la Misère – à la Mode : une pièce théâtrale présentée par Mourad Khane.

Théâtre/ Mourad Khane.

Tlemcen : El Miziria à la Mode : une pièce théâtrale présentée par Mourad Khane.

Le célèbre artiste Mourad Khane, de la caméra cachée, avec Louiza Nehar et Djaafer Mechernène a présenté en avant première ce mardi à la maison de la culture « Abdelkader Alloula » la pièce théâtrale El Miziria à la Mode devant un public nombreux en particulier jeunes.

En effet, ce spectacle avait pour buts de présenter une femme, sans domicile fixe, qui vivait avec son enfant et dans le dénuement total par le poids de la misère et de l’autre côté un homme qui aspirait à avoir un visa pour vivre dans le monde de l’opulence avec tous ses effets de la grandeur.

Dans cet espace, les deux se sont rencontrés, malgré cette différence de vie que chacun mène à sa manière pour une réconciliation totale et effective. Mais la misère a laissée derrière elle, les stigmates dans l’image du Darwiche. Cependant, l’artiste Louiza Néhar , qui jouait le rôle de la Sdf, nous a expliqué que l’espoir existe toujours tant qu’il y a le courage et cette volonté de vaincre, de ne pas se plier devant les obstacles et les aléas de la vie qui ne manquent pas et ne manqueront jamais.

Ce spectacle fut produit grâce à l’apport de l’office des établissements de jeunes ,Odej, de Tlemcen, en partenariat avec l’association de l’information et de la communication dans le milieu de la jeunesse et la ligue des activités techniques et scientifiques, pour la promotion du théâtre dans les maisons de jeunes de la wilaya, de permettre aux jeunes talents de s’exprimer.

Le directeur de cette pièce théâtrale c’est Mourad Khane, la scénographie de Djaafer Mechernène,, texte de Sidi Ali Bouchafaa, réalisateur, Habbouche Abderrahmane, lumière Bouanani Ilyès, la chorale de la troupe El Ferdaous,musique Bouanani Riad, guitare Abderrezak,violon Kouider, Sono Elhadj
Ce spectacle sera présenté aussi au niveau de dix établissements de jeunes de la wilaya et un programme a été établi dans ce cadre par l’Odej.
Gadiri mohamed