TLEMCEN: lâcher de 7000 alevins de Black Bass dans les barrages de la Wilaya.

Dans le cadre du développement de l’Aquaculture d’eau douce dans la Wilaya de Tlemcen, la direction de la pêche et des ressources halieutiques, a procédé dimanche 17 mai 2015 à un ensemencement de 7.000 alevins (sept mille) de Black Bass en provenance de l’écloserie mobile de Tabia,située dans la wilaya de Sidi Bel Abbés, gérée actuellement par le centre national de recherche et du développement aquacole selon la chargée de la communication Mme Kara Lila auprès de la DPRH.
Les opérations d’ensemencement, inscrites dans le cadre du programme du ministère de tutelle ont ciblé les barrages de Mefrouche situé dans la Daira de Mansourah où 3.000 alevins (trois mille) ont été lâchés, ainsi que celui de Sekkak situé dans la Daira de Remchi par 4.000 alevins (quatre mille), et ce en présence des responsables des Barrages.
Les jeunes poissons ont été lâchés aux endroits des plans d’eau les mieux protégés du vent et où les conditions de température sont idéales.
Le Black Bass est une espèce très précieuse pour peupler les plans d’eau. Cette variété de poissons sont des carnassiers qui permettent de créer l’équilibre biologique des fonds des eaux.
Riche en nutriments et très savoureux, source de protéines et riche en fer, il se distingue par une excellente valeur énergétique et une bonne digestibilité.
Ce poisson originaire du continent nord américain, est bien recherché par les pêcheurs sportifs, notamment pour sa ruse et sa combativité lorsqu’il est capturé, Il préfère les eaux calmes où il vit en bancs, près de la surface. Carnassier, il se nourrit d’insectes, de têtards et de poissons. La maturité sexuelle est atteinte dans la 3ème ou 4ème année. Le black-bass fraie au printemps (avril à juin) sur un nid de gravier que le mâle a creusé et qu’il garde jusqu’à ce que les alevins le quittent, 1 mois environ après la ponte.
Cette opération de repeuplement vise un double objectif, à savoir renforcer les ressources halieutiques des barrages en poissons et inciter les jeunes à investir dans le domaine de la pêche continentale, des concessions au niveau des cinq barrages de la wilaya sont prévues pour l’activité de la pêche continentale dont un seul pêcheur exerce au niveau du barrage Hammam Boughrara dans la Daira de Maghnia où il produit en moyenne 100 kilos de poissons par jour lorsque les conditions climatiques sont favorables. Gadiri

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s