TLEMCEN: la chambre du commerce et d’industrie recevra son excellence l’Ambassadeur de la Roumanie.

La Chambre du commerce et d’industrie ( CCI) la Tafna de Tlemcen recevra dimanche 31 mai 2015 à partir de 16 heures à la salle des conférences, Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de Roumanie en Algérie.
Cette visite s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations économiques entre nos deux pays.
La délégation de l’Ambassade se composera de :
– M. Marcel ALEXANDRU, Ambassadeur.
– M. Marius GHIBERDIC, Attaché économique.
Gadiri M. 28 Mai 2015.

Publicités

TLEMCEN: le Widad rétrograde en division amateur.

Le club phare de football de la capitale des Zianides, le widad athtetic Tlemcen (Wat), à la suite de sa défaite vendredi dernier devant l’équipe de l’Esm Koléa, à l’issue de la 30ème journée du championnat national de la ligue 2 Mobilis, rétrograde en division amateur ( au classement général avec 33 points, 8 gagnés, 9 nuls, bp 20, bp 26.
Ce club n’a pas pu se relever de ces problèmes depuis plus de quatre années…Et le résultat final, c’est la rétrogradation!.
Gadiri M.

TLEMCEN: lâcher de 7000 alevins de Black Bass dans les barrages de la Wilaya.

Dans le cadre du développement de l’Aquaculture d’eau douce dans la Wilaya de Tlemcen, la direction de la pêche et des ressources halieutiques, a procédé dimanche 17 mai 2015 à un ensemencement de 7.000 alevins (sept mille) de Black Bass en provenance de l’écloserie mobile de Tabia,située dans la wilaya de Sidi Bel Abbés, gérée actuellement par le centre national de recherche et du développement aquacole selon la chargée de la communication Mme Kara Lila auprès de la DPRH.
Les opérations d’ensemencement, inscrites dans le cadre du programme du ministère de tutelle ont ciblé les barrages de Mefrouche situé dans la Daira de Mansourah où 3.000 alevins (trois mille) ont été lâchés, ainsi que celui de Sekkak situé dans la Daira de Remchi par 4.000 alevins (quatre mille), et ce en présence des responsables des Barrages.
Les jeunes poissons ont été lâchés aux endroits des plans d’eau les mieux protégés du vent et où les conditions de température sont idéales.
Le Black Bass est une espèce très précieuse pour peupler les plans d’eau. Cette variété de poissons sont des carnassiers qui permettent de créer l’équilibre biologique des fonds des eaux.
Riche en nutriments et très savoureux, source de protéines et riche en fer, il se distingue par une excellente valeur énergétique et une bonne digestibilité.
Ce poisson originaire du continent nord américain, est bien recherché par les pêcheurs sportifs, notamment pour sa ruse et sa combativité lorsqu’il est capturé, Il préfère les eaux calmes où il vit en bancs, près de la surface. Carnassier, il se nourrit d’insectes, de têtards et de poissons. La maturité sexuelle est atteinte dans la 3ème ou 4ème année. Le black-bass fraie au printemps (avril à juin) sur un nid de gravier que le mâle a creusé et qu’il garde jusqu’à ce que les alevins le quittent, 1 mois environ après la ponte.
Cette opération de repeuplement vise un double objectif, à savoir renforcer les ressources halieutiques des barrages en poissons et inciter les jeunes à investir dans le domaine de la pêche continentale, des concessions au niveau des cinq barrages de la wilaya sont prévues pour l’activité de la pêche continentale dont un seul pêcheur exerce au niveau du barrage Hammam Boughrara dans la Daira de Maghnia où il produit en moyenne 100 kilos de poissons par jour lorsque les conditions climatiques sont favorables. Gadiri

TLEMCEN: la première journée d’étude sur Aîn El Houtz et son patrimoine immatériel.

Placé sous le haut patronage du wali de Tlemcen, l’association Cheikh El Alawi pour l’éducation et la culture Soufie bureau de Tlemcen en collaboration avec le secteur de la culture de la wilaya et des commune de Tlemcen et Chétouane, organise la première journée d’étude sur Aîn El Houtz et son patrimoine immatériel le samedi 16 mai 2015 au palais de la culture Abdelkrim Dali Imama daîra de Mansourah.
Après les communications des organisateurs, des communications ont été présentées notamment par Mustapha Gnaou professeur chercheur au Crasc d’Oran sur « les villages du Hawz de Tlemcen », « Al El Beît » par le professeur Négadi Sidi Mohamed, « Moulay Idriss et les Idrissides » par Dali Ahmed Chakib doctorant en anthropologie, « Moulay Soulimane et les Soulaîmanides « par Abderrahim Benmansour enseignant en retraite, « un regard socio culturelle sur les mausolées » par Fatima Gnaou cadre associatif chercheur en patrimoine culturel et « Sidi Abdellah Ben Mansour » par Réda Benmansour consultant.
Par ailleurs, un film documentaire a été projeté de Zaîm Khenchelaoui chercheur au centre national de recherche préhistorique (Cnrpah) .
L’objectif de cette première journée d’étude en présence des chercheurs, professeurs et participants a un cachet scientifique et culturel et de mettre en relief les vérités historiques de ce village située dans la banlieue du chef lieu de wilaya dira Hassan Taleb le président de l’association El Alawi. De même que ses caractéristiques, ses savants et chorfas, les écoles coraniques, l’artisanat traditionnel, la zaouia etc.
Evocation de Aîn El Houtz : Les vieilles gens de Tlemcen se souviennent toujours avec émotion qu’elles ne manquaient pas de se déplacer, le troisième jour de l’Aïd, en grande pompe vers Ain El Houtz, accompagnant la procession pittoresque des Aîssaouas. La fête se terminait obligatoirement dans le village typique. C’était là l’occasion de boire à la célèbre source er recueillir un brin de baraka.
Le village a son histoire, une histoire qui remonte à des temps lointains, si lointains qu’ils se perdent dans l’oubli. Il y a plus de douze siècles que les descendants d’Abdallah El Kamil , Soulimane et Idris, avaient choisi de s’établir dans les environs de Tlemcen, après avoir échappé aux affres de la persécution de leurs cousins abbassides.
Honorés et fiers d’accueillir des personnages si nobles de la descendance directe d’Ali le Preux, les chefs Zénètes, tout acquis à leur cause, les mirent à la tête de leur capitale. Ils avaient fixé leur tente près de la source, le Yembou, dont l’eau coulait le long d’un ruisseau.
Abdallah Ibn Hassan II, Ibn Hassan es’Sebt, Ibn Ali avait 6 fils dont les trois premiers, Mohamed, Ibrahim et Moussa, moururent assassinés. Trois autres émigrèrent vers l’Ouest et s’installèrent à Tlemcen, puis ailleurs.
Ils vécurent là, hôtes privilégiés des tribus nomades qui traversaient les vastes parcours que limitaient les rivières impétueuses de la Moulouya et du Chélif et dominaient les cimes altières de l’Atlas.
Leurs enfants y grandirent dans la foi et se répandirent plus tard dans ces contrées ou ils prêchèrent les vertus de la civilisation initiée par le saint Coran, en implantant des bourgades qui allaient prospérer dans la quiétude de ce monde nouveau. Ils apprirent aux gens les préceptes de leur religion selon le rite de l’imam Malik.
Ils assurèrent paix et quiétude durant près de deux siècles et s’adonnèrent aux études et aux enseignements dans Ain El Houtz ou émergèrent au 8è/14è siècle Sidi Mohammed Abou Abdallah ech-Chérif et Hassaniy et de ses enfants Mohammed et Ahmed.
Sidi Mansour, descendant d’Abderrahmane es-Chérif, est venu d’Alger (Djazaîre Mazghana) à Ain El Houtz à l’époque de Yaghmoracen. Il confia son fils Mohammed aux soins de ses parents, descendants de Souleîmane. Son fils Sidi Mansour Ibn Mohammed voyagea beaucoup et se trouva à Djezaîr Mezghana avant de rejoindre à Ain El Houtz son fils Abdallah. Ce dernier fit ses études à Tlemcen avec Sidi Senouci, Sidi Zekri et d’autres sommités, auprès de Sidi Bellahcène et Ghomariy. Il était l’émule de réformateurs comme Sidi Zerrouk et Bernoussi et de faqihs, comme Ibn Ghaziy. Son arrière petit fils, Sidi Mohammed Ben Ali accéda à la Qotbiya.
De grands hommes, à l’instar du poète Ibn M’Saîeb, ont trouvé refuge au sanctuaire (Horm) d’Aîn El Houtz.
A l’arrivée des troupes coloniales françaises, les chorfas d’Ain El Houtz refluèrent temporairement vers l’ouest. Pendant l’héroïque résistance de l’Emir Abdelkader, Aîn El Houtz fut « visitée » par les troupes supplétives des envahisseurs français. Puis, les jours du village se déroulèrent dans le calme suspect d’une vie vouée au labeur et à la piété.
La source conservait sa légende séculaire, légende miraculeuses de « la source aux poissons ». et il était une fois, une belle jeune fille, Aîcha…. Elle fut transformée en poisson… gadiri

TLEMCEN : l’opération nationale " Ports et Barrages Bleus 2015".

La troisième édition de l’opération « Ports et Barrages bleus 2015 » portant le slogan «Ensemble pour une pêche et une aquaculture productive et durable » sera organisée le samedi 9 mai 2015 par la direction de la pêche et des ressources halieutiques de la Wilaya de Tlemcen avec la participation de la chambre de la pêche et de l’aquaculture et ce, sous le patronage du wali de la wilaya.
C’est une opération de grande envergure, selon la Dprh, qui coïncidera avec la période de la campagne de la sardine qui débute le premier mai et s’étalera jusqu’à la fin du mois d’Octobre , ainsi que la période du repos biologique qui débute également le premier mai pour prendre fin le 31 Août.
Cet événement sera marqué par un programme d’activités à travers les trois ports de la Wilaya .
L’objectif de cette opération est de réunir les conditions de réussite des différentes campagnes de produits halieutiques (pêche aux petits pélagiques) à travers la préparation et la valorisation des infrastructures sectorielles de base.
Après la mise en place d’une commission locale pour les préparations de cet évènement, le 20 Avril 2015 par le secrétaire général de la wilaya , des réunions de coordination sur cette opération ont été organisées au niveau des trois ports avec la participation de la chambre de pêche et de l’aquaculture et d’autres secteurs.
Ce programme s’étalera du 09 mai au 12 Mai 2015, comportant une opération de volontariat pour le nettoyage des trois ports avec la participation des gens de mer et d’associations de plongée sous marine dont l’opération de nettoyage a débuté avant la date prévue, assurée par l’entreprise de gestion des ports de pêche (EGPP), les communes des trois daîras : Ghazaouet , Honaine et Marsa Ben M’Hidi et la direction des travaux publics afin d’évacuer le plus gros des déchets.
Des activités culturelles et sportives sont prévues afin de sensibiliser les citoyens sur l’importance de la préservation de l’environnement contre toute forme de pollution où des concours de dessins sur le monde marin par des élèves de l’école primaire, des reportages film et photo sur le monde marin et sa protection ont eu lieu le jeudi 07 Mai au niveau de l’école de pêche de Ghazaouet, et un tournoi de football , organisé par la direction de la pêche et des ressources halieutiques, et encadré par la direction de la jeunesse et des sports avec des équipes de l’école de pêche de Ghazaouet , des gardes côtes, de la sûreté de daîra et enfin celle de la direction de la pêche et des ressources halieutiques.
Le coup d’envoi de l’opération de nettoyage des ports sera donné par le Wali de la Wilaya à partir du port de Ghazaouet , ainsi que par les chefs de dairas de Honaine et Marsa Ben M’Hidi respectivement au niveau de l’abri de pêche de Honaine et celui du port de pêche et de plaisance de Marsa Ben M’Hidi , ce qui mobilisera des moyens humains ( des plongeurs, des pêcheurs, des représentants de la chambre de pêche et de l’aquaculture et un personnel d’encadrement ), et des moyens matériels ( camions, embarcations, rétro chargeurs, camion vidangeur, outillage de travail ambulance etc…) . Un plateau radiophonique au niveau du port de Ghazaouet sera installé pour assurer la couverture médiatique de la journée.
En parallèle,le Wali procédera à l’inauguration des projets du programme d’urgence portuaire réceptionnés au niveau du port de Ghazaouet.
La journée sera animée par des expositions aussi bien du secteur de la pêche pour expliquer l’importance de la période de la campagne de pêche à la sardine et celle du repos biologique , que celui de l’environnement et du commissariat national du littoral, de l’université de Tlemcen, des garde-côtes, de l’hydraulique, ainsi que des associations professionnelles et enfin celui de Monilis qui est notre partenaire essentiel.
Une visite du Wali et sa délégation à l’école de pêche et d’aquaculture «Ahmed Mostaghanemi » de Ghazaouet où des journées portes ouvertes sur la formation dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture sont programmées avec une remise de diplômes aux lauréats de la session de formation.
Les lauréats des concours du meilleur dessin; du meilleur reportage photos vidéos sur le monde marin , la meilleure équipe du tournoi de football et de la meilleure association ayant participé à l’évènement seront honorés .
Après le 09 Mai, à l’école de pêche et d’aquaculture de Ghazaouet ; en plus des journées portes ouvertes sur la formation dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture, il est prévu deux ateliers ; l’un sur le lancement de la campagne de pêche aux petits pélagiques où une journée de sensibilisation sur le respect et l’application de la réglementation relative à la pêche aux petits pélagiques est programmée , et l’autre sur le repos biologique ; une table ronde est prévue à la radio locale de Tlemcen pour faire un bilan de la journée ; un cours sur la protection de l’environnement, notamment l’environnement marin sera assuré par la direction de la pêche au profit des élèves des écoles primaires de Tlemcen, Ghazaouet, Honaine et Marsa Ben M’Hhidi ; et enfin au niveau de l’abri de pêche de Honaine, un cours d’apprentissage de la pêche à la ligne au profit des enfants sera assuré par l’association de pêche sportive de Tlemcen, selon la direction de la pêche de la wilaya.
Projet de Programme de la troisième édition de l’Opération Nationale« Ports et Barrages Bleus » Tlemcen.
09h 00 : Coup d’envoi de l’opération par le Wali de la Wilaya de Tlemcen au niveau du Port de Ghazaouet.
Et par les Chefs des Daïras de Honaïne et Marsa Ben M’hidi au niveau des ports de Honaine et de Marsa Ben M’hidi.
I. Programme d’urgence portuaire : (Port de Ghazaouet)
09h 30 : inauguration de la halle à marée de Ghazaouet (travaux de réaménagement), du foyer pour pêcheur et de la cale sèche
– Visite des barques de nettoyage – Inspection du Centre de santé des gens de mer
II. Espace d’exposition : (Port de Ghazaouet)
10h 00 : visite des stands d’exposition (DPRH- DTP/ DRE- Garde-côte- Commissariat National du Littoral- Université de Tlemcen- Mobilis- Associations (04)) – dégustation de la grillade de la sardine.
III. Espace animation : (Ecole de Pêche et d’Aquaculture «Ahmed Mostghanemi» de Ghazaouet)
11h 00 :visite des portes ouvertes sur la formation dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture avec la participation de la formation professionnelle.
-Remise des diplômes aux lauréats de la session de formation – remise des lauréats des Concours :
-De Meilleurs dessins sur le monde marin pour les élèves du primaire
-De Meilleure association en terme de participation à l’évènement
-du meilleur reportage film et photo sur le monde marin et sa protection
-de la meilleure équipe du tournoi de football.
12h 00 : Clôture des animations et bilan provisoire de l’opération de nettoyage
-Actions programmées jusqu’au 12/09/2015 :
-Du 09 au 12/05/2015 : au niveau de l’EFTPA Ghazaouet
-Portes Ouvertes sur la formation dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture
-Atelier sur le lancement de la campagne de pêche aux petits pélagiques
-Atelier sur le repos biologique
– Le 10/05/2015 : Radio Tlemcen
-Table ronde pour la diffusion des résultats de l’opération
-Le 11/05/2015 : au niveau de l’EFTPA Ghazaouet
-Journée de sensibilisation pour le respect et l’application de la réglementation relative à la pêche aux petits pélagiques
-Du 10 au 12/05/2015 :Ecoles Primaires (Tlemcen, Ghazaouet, Honaine&Marsa Ben M’hidi)
-Diffusion de cours modèles en relation avec l’évènement au profit des élèves .
-Le 12/05/2015 :Port de Honaine
-Cours d’apprentissage au profit des enfants pour l’exercice de la pêche à la ligne
Gadiri Med.

TLEMCEN: une journée d’étude sur le rôle de la communication pour la sauvegarde du patrimoine national.

Dans le cadre du programme du mois du patrimoine du 18 avril au 18 mai 2015, le musée public national des arts et histoires en collaboration avec la maison de la culture et le réseau algérien de l’information culturelle, a organisé une journée d’étude sur le rôle de la communication dans la protection du patrimoine culturel national matériel et immatériel, ce samedi 02 mai 2015, en présence des correspondants de presse et journalistes de la wilaya de Tlemcen, à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la liberté d’expression.
Présidée par Bouazza Noureddine directeur du musée, des communications ont portés sur le rôle de la presse pour la protection du patrimoine culturel par Abderrahim Merzoug de Mila, Lakhdiri Nadjat le marketing informationnel du patrimoine, Zoulikha Bénaissa sur le rôle du réseau algérien de l’information culturelle, Medjdoub Rafika sur le rôle sociale de l’information culturelle, Bénaîcha Khaldia sur un aperçu historique du musée de Tlemcen, Amimer Sidi Mohamed chargé de la communication, sur le rôle de la presse et les acticités du musée.
Rappelons aussi que Khaled Boumédiene président de la fédération nationale des journalistes du bureau de wilaya a pris la parole ainsi que Abdesselem Haddad de Constantine du réseau algérien de l’information culturelle.
samedi 02 mai 2015 gadiri Mohamed.