Association Nationale des Enfants Sourds Implantés et Malentendants (ISMAA)

L’association nationale des enfants sourds implantés et malentendants (ISMAA) dont le siège est situé à El Méchouar a été crée au mois d’avril 2013, selon Benabdellah Mohamed le président, avec pour objectifs la prise en charge de l’enfant sourd implanté avant et après l’intervention sur le plan psychologique, orthophonique, et éducatif.
De nombreuses actions furent:
-janvier 2013 a la bibliothèque de l’hôpital organisation sur la guidance parentale sur l’éducation auditif par des spécialistes en orthophonie.
-07 février 2013 au pôle universitaire de Tlemcen organisation d’une journée nationale sur la surdité et les moyens de traitement en collaboration avec les œuvres universitaires avec la participation de plus de 50 spécialistes en orthophonie et de psychologues a travers le territoire national plus des professeurs en Orl et orthophonie.
-23 février 2013 à la bibliothèque de l’hôpital la deuxième partie sur l’accompagnement parental avec la participation des orthophonistes et des psychologues.
-07 mars organisation au pôle universitaire avec la participation des œuvres universitaires de Tlemcen une deuxième journée nationale sur l’orthophonie et les nouvelles méthodes avec la participation des docteurs en orthophonie de l’université d’Alger Bouzeréah.
-28,29 et 30 mai organisation du premier séminaire avec la participation des œuvres universitaires en collaboration avec l’université Alger, deux professeurs en orthophonies, spécialement aux orthophonistes des centres d’implantologies et les orthophonistes des directions des affaires sociales et des orthophonistes privés sur la meilleure prise en charge des enfants sourds implantés.
-27,28 et 29 juin 2013 organisation du deuxième séminaire avec la participation des œuvres universitaire et la direction des affaires sociales en collaboration avec l’équipe de l’établissement hospitalier de Kouba (professeurs en Orl-Médecins Régleurs- orthophoniste) et des professeurs en orthophonie de l’université d’Alger 2.
– 04 novembre 2013 organisation d’une journée de sensibilisation sur l’intégration scolaire a la bibliothèque de l’hôpital.
-24 novembre 2013 préparation du projet sur le dépistage précoce avec la participation du laboratoire de l’université d’Alger en présence de la présidente du labo et tous les membres ( médecins-orthophonistes et les membres de l’association ).
-14 décembre 2013 organisation d’une assemblé générale ( pour le bilan morale et financier ).
2 0 1 4
– 25 janvier 2014 organisation avec les parents d’enfants sourds implantés sur l’éducation auditive avec la participation des orthophonistes à la bibliothèque de l’hôpital.
– 02 février organisation d’une journée nationale au centre universitaire de la wilaya de Ain Temouchent et l’université d’Alger 2, la participation des docteurs en orthophonie en présences des orthophonistes du territoire national sur la prise en charge de l’enfant implanté,plus une séance a la radio pour sensibilisation sur la prise en charge de l’enfant sourd implanté.
-17 février 2014 organisation d’une rencontre avec le coordinateur de wilaya de l’agence du développement social (ADS) sur l’organisation de la journée nationale de l’handicap le 14 mars.
– 14 mars 2014 participation à la journée de l’handicap.
– 20 mars 2014 organisation d’une journée d’information à l’école des jeunes sourds de Ain Témouchent pour les parents des enfants sourds et implantés.
– 31 mars 2014 installation du bureau de wilaya de Annaba et la préparation d’un séminaire avec la direction des affaires sociales sur l’intégration scolaire.
-1 avril 2014 installation du bureau de wilaya de Skikda plus une réunion avec le directeur des affaires sociale.
– 2 avril 2014 installation du bureau de la wilaya de Oued Souf plus réunion avec le directeur des affaires sociales.
-3 avril 2014 installation du bureau de wilaya de Biskra
-5 avril 2014 l’équipe ISMAA a subie une formation au centre national de formation des professionnels pour handicap qui a durée cinq jours.
-17 mai organisation d’un assemblée générale.
-05 juin organisation d’une journée régionale à l’école des jeunes sourds de Batna sur la prise en charge de l’enfant sourd.
-21 août 2014 sensibilisation des parents pour les précautions a prendre concernant le processeur externe.
-16 décembre 2014 organisation d’une journée nationale sous le haut patronage de Mr le ministre de la santé sur les assurances et le remboursement du Processeur Externe et ses accessoires avec la présence du représentant du Ministre du travail, le directeur générale de l’ONAPH,le représentants de la caisse nationale des assurances sociales, en présence des spécialistes en orthophonie, les psychologues, les éducateurs spécialisés les médecins et les parents des enfants sourds implantés du pays et les bureaux de coordinations de l’association.
Le président de l’association nationale Ismaa a souligné que le rôle des parents est très important, et le travail d’équipe entre parents et spécialistes a donné toujours des résultats positifs pour l’enfant.
Il a déclaré que plus de 1500 enfants atteints de surdité dans le territoire national (dont 220 à Tlemcen), ont bénéficié depuis l’année 2003, de l’implantation d’équipements cochléaires. Gadiri Mohammed.
l’association Nationale ISMAA des enfants sourds implantés et malentendants Tlemcen à organisé sa deuxième assemblée générale ordinaire le samedi 28 mars 2015 au nouveau bureau situé au Site de EL-Méchouar, premier étage à 10 heures et étaient présents les membres fondateurs et le bureau exécutif,et des invités.
l’ordre du jour;
1- présentation du bilan moral et financier de l’année 2014
2- changement du locale du Kalaâ Supérieur vers le nouveau bureau situé à El Méchouar.
3- l’installation des comités selon le statut.
4- la présentation du projet de l’association avec le nouveau plan sur la prise en charge des enfants sourds et malentendants avant et après l’implantation cochléaire
l’assemblée générale fut clôturée à 14 heures avec une visite du palais royal et la prise de photos souvenirs.

TLEMCEN: une journée sur le thème pour une famille heureuse du parti Taj.

Une journée sur le thème « pour une famille heureuse » a été tenue ce samedi à la maison de la culture Abdelkader Alloula organisée par le bureau communal de Tlemcen du parti Tajamouâ Amel El Djazaîr (TAJ) en présence des citoyens, militants et sympathisants, universitaires.
Dans ce sens, cinq communications ont été présentées par des professeurs,avocat,(Abdelhak Boumechra, Berrayah Kheira, Saidi Sidi Mohammed, Hemri Mohamed, Bendehina Sid Ahmed) sur la portée de ce sujet très complexe et qui concerne toutes les catégories de la population aisés ou démunies, de tous les âges et sexes qui souhaitent vivre heureuses et heureux sans problèmes.
Même, les solutions idéales n’existent pas pour y arriver au vu de la dislocation d’une partie de la société qui n’arrivent pas à trouver ses repères, ce qui se répercute généralement sur la société. Il y a une multitude de problèmes qui affectent la société: l’éducation, le chômage, le divorce dont Tlemcen est classée la première au niveau national.
Les responsables de ce parti ont voulu mettre en lumière l’historique, les possibilités ou les solutions qui permettent à toutes les familles sans exception « de vivre heureux » ou avec le minimum, et d’ailleurs c’est un rêve. Gadiri M. 17 Janvier 2015.

TLEMCEN : vers l’institutionnalisation du carnaval d’Ayrad à Béni Snous

Dans la commune de Béni Snous, les citoyens organisent chaque année, la fête traditionnelle du carnaval d’Ayrad, (le lion en Tamazight) qui coïncide avec Yennayer,12 janvier 2015, et toutes les familles préparent les beignets, crêpes, du berkoukès et autres.
Et c’est au niveau de la bibliothèque municipale qui a été organisé une exposition, d’un atelier de fabrication de masques, de conférences, et la projection d’un film documentaire et le spectacle du carnaval dés la tombée de la nuit avec des comédiens déguisés avec des masques ( les cornes, les peaux d’agneaux…) Le grand Ayrad est tiré à l’aide d’une chaîne et le guide muni d’un drapeau à la main passent dans les maisons et perçoivent de la ziyara ( des fruits mélangés..).
Pour cet événement marquant la vie culturelle de cette région, des hypothèses sont avancées dont la plus connue actuellement est « un événement en 950 avant j.c. qu’elle associe à un fait historique qui s’est déroulé il y a de cela 2965 ans dans la localité de Khémis wilaya de Tlemcen. C’est là en effet, que le roi Amazigh Chachnak infligea une cuisante défaite aux armées du pharaon Ramsès III attiré par la conquête de nouveaux territoires réputés par leurs richesses essentiellement agricoles ».
Des études et recherches anthropologiques ont été menées et d’autres sont en cours, ainsi qu’un film documentaire a été produit à Khémis par le réalisateur Noureddine El Hachemi et a été diffusé sur l’écran de la télévision nationale.
L’origine de ce carnaval réside dans son authenticité, il est spontané et tiré du fin fond de nos us et coutumes et les croyances les plus lointaines. Il est le patrimoine de tous et aussi l’apogée d’une identité millénaire dont les populations s’attachent et s’identifient. Il était célébré avec faste pour marquer le nouvel an Amazigh et s’inscrit en plus dans l’esprit de la solidarité communautaire et de l’attachement au sacré.
Le carnaval d’Ayrad doit être institutionnalisé ; c’est une demande qui a été faite depuis longtemps sans suite à ce jour. Gadiri Mohammed le 12 janvier 2015

MAGHNIA: sensibilisation sur la lutte contre la drogue

Une journée régionale de sensibilisation pour la lutte contre la drogue, organisé par l’association El Irchad de la cité El Mahaidar, l’association Chaâbane Hamdane en collaboration avec l’assemblée populaire communale et l’association Nass El Khair de Filloucène, a été tenu ce samedi 09 janvier 2015 au centre culturel de la ville de Maghnia, Wilaya de Tlemcen, en présence des jeunes, sportifs et citoyens, la société civile.
En effet, des communications présentées par des enseignants, chercheurs et les représentants des service de sécurité, ont démontré les conséquences néfastes de la toxicomanie, sur la société, l’environnement, la cellule familiale et a pris de l’ampleur ces dernières années. Cependant, les chiffres présentées sur les saisies du kif traité et les comprimés de psychotropes effectués dans la région et à la frontière durant l’année écoulée, sont inquiétants, et la mobilisation de toute la société est primordiale pour lutter contre ce fléau.
C’est pourquoi cette journée de sensibilisation fut organisé, et la sonnette d’alarme est tirée; car la responsabilité de tous est engagée, pour préserver les jeunes et autres de la drogue. Et la prévention est le meilleur moyen de lutte. Gadiri Mohamed

TLEMCEN : un concours national du Coran à l’université.

Le concours national du Coran se tiendra du 6 au 10 janvier 2015 avec la participation des étudiantes et étudiants de plus d’une quarantaine de centres universitaires et d’université du territoire national.
Cette deuxième édition qui est organisée par la direction des œuvres universitaires de Tlemcen sous le slogan « Mohammed Sayyed El Annouar », dans le cadre du programme des activités du Mawlid Ennabawi Echarif, est prévu dans trois étapes.
En plus de ce concours, il est prévu aussi des activités culturelles avec des communications, tables rondes.
Cette manifestation sera clôturée par la remise des prix aux lauréats, de même que la visite des sites archéologiques et historiques de Tlemcen. Gadiri Mohamed.
Lauréats:
Les étudiants Déflaoui Salaheddine Laghouat, Seghir Asma Tlemcen ( tajwid) ont été désignés lauréats (pour un voyage de la ( Omra)de cette deuxième édition du concours national clôturé ce samedi 10 janvier 2015 à la maison de la culture, les 2èmes et 3èmes aux lauréats Bagzouz Abdelah Tiaret, Brahim Rabah Tissemsilet, Khadjidja Chaib Tlemcen et Malika Saléhi Laghouat. (10.01.2015)

TLEMCEN: un radiothon pour le centre des malades cancéreux.

L’association d’aide aux malades nécessiteux de la wilaya de Tlemcen organise le samedi 17 janvier 2015 un radiothon pour le projet du centre d’accueil et d’hébergement des malades cancéreux , avons appris auprès de Méziane Hocine, le président qui souhaite la contribution des citoyennes et citoyens de la wilaya et d’autres régions.
En effet, ce centre situé dans la commune de Chétouane, comporte une salle de consultation, de soins, de psychologie cellule d’écoute, psychomotricité, de l’informatique, une bibliothèque, une salle polyvalente; en plus d’un restaurant, une cuisine, un magasin, une chambre froide, une buanderie, vingt chambres, un espace vert et un parc de véhicules.
Pour le succès de cette opération en collaboration étroite avec la radio locale, l’association se prépare activement pour ce projet tant attendu, pour les malades cancéreux.
Le n° du compte bancaire ouvert à la banque nationale d’Algérie est :00100527020000064053. Gadiri Mohammed.

EL ARICHA: les habitants du village de Haoud Atallah manquent de structures.

Le village de Haoud Atallah à vocation agro pastorale, situé à 30 km de la ville de Sebdou et à 40 km du chef lieu de la commune de El Aricha, habité par une cinquantaine de famille manque de structures socio culturels avons constaté sur place cette fin de semaine, le jeudi 01 janvier 2015, lors d’une visite de proximité menée par les correspondants de presse de la wilaya de Tlemcen.
Dans ce contexte, les citoyens et responsables d’associations rencontrés sur place, nous ont fait par de leurs doléances notamment la dotation de ce village d’une ambulance, la construction d’une mosquée, la clôture de la cimetière, de l’électrification rurale, le gaz de ville, aménagement urbain, l’électrification du château d’eau car il fonctionne actuellement qu’avec du mazout. En plus, et pour le désenclavement, ils ont demandé la réalisation d’un pont, car, à chaque chute de pluie ils peuvent plus se déplacer vers l’autre côté du village, un programme d’arbres fruitiers rustiques, pistes, habitat rural, aides aux fellahs par des prêts, énergie solaire etc.
Par ailleurs, le président de l’assemblée populaire communale d’El Aricha, qui est arrivé sur place a répondu aux attentes exprimés par les citoyens et aux questions posés par les correspondants de presse. Il dira, en tant que premier responsable de l’exécutif communal et élu, je ferais de mon mieux pour la concrétisation de ces projets selon les moyens disponibles et en collaboration avec les autres services concernés.
Dans ce même optique de la visite dans la région steppique, il a été constaté qu’il y’a des familles qui vivent depuis des années dans des tentes, dans une situation indescriptible. Leurs enfants,pour se scolariser, se rendent à pieds des kilomètres, et pour se soigner, et parfois c’est l’infirmier du coin qui vient leur rendre visite. S’il y en des personnes qui dépensent sans compter pour fêter le réveillon, il y ‘en a d’autres dans l’Algérie profonde qui manquent du tout et ne rêvent que de vivre comme les autres? Gadiri M.