LAGHOUAT: Mobilis Partenaire Officiel de la 11ème édition de la Semaine Olympique « Sport Sud »

Mobilis partenaire officiel du comité Olympique Algérien, accompagne la 11ème édition de la semaine Olympique Sport Sud, qui ce déroule à Laghouat du 24 au 29 Décembre 2014.
Après de nombreuses éditions de la semaine olympique spot sud, la 11ème édition prend ses quartiers à la wilaya de Laghouat, une véritable occasion en or pour des centaines de jeunes athlètes du sud algérien, pour leur offrir un espace d’expression et de découverte de nouveaux talents.
Un programme riche a été élaboré pour cette manifestation, comprend des compétitions sportives telles que le Basket, Volley, Karaté, Football, Boxe, Tennis de table, Handball, et Judo.
A cette occasion, Monsieur Saâd Damma, Président Directeur Général de Mobilis présent à cette grande manifestation, est très fier d’accompagner le mouvement sportif algérien, avec toutes ses disciplines et réitère l’engagement de l’entreprise à accompagner le sport national, afin de promouvoir les jeunes athlètes et en faire de grands champions.
Pour rappel, Mobilis est partenaire officiel du Comité Olympique Algérien jusqu’aux JO de Tokyo 2020.

Publicités

TLEMCEN : impact de l’environnement sur la santé et la fertilité du couple.

L’impact de l’environnement sur la santé et la fertilité du couple est le thème d’une conférence qui a été présentée par Belkacem Chafi professeur en gynécologie obstétrique au centre hospitalo universitaire d’Oran, au siège de l’association pour la sauvegarde et la protection de l’environnement de la wilaya de Tlemcen.
En effet, l’impact de l’environnement est important sur la santé et la reproduction; et l’épanouissement de l’homme passe par la préservation de sa santé qui est sa richesse ; car, 40% des décès dans le monde sont attribuables à l’environnement et 25 % à l’eau, et de la prise en charge des facteurs de risque de maladies du cancer. Il y a également d’autres facteurs importants comme la toxicité, le mode de vie, des problèmes comportementaux (anomalies congénitales, du système de reproduction, infertilités, troubles spécifiques, psychologiques, gynécologiques, endocriniens, métaboliques).
Il indiquera que d’autres pathologies dues à l’obésité, le diabète, les cancers du sein, du col de l’utérus, de la vessie, de la prostate, de la baisse de 15 % de la fécondabilité, de 70 % de l’aide médicale à la procréation.
Il citera également l’âge de la puberté, la durée et la fin de l’activité génitale, l’âge de la ménopause qui est stable autour de l’âge de 50 ans, le tabagisme des femmes et ses conséquences, l’infertilités masculines et ses causes (infections, génétiques, maladies et traumatismes, les principales sources de radicaux libres (facteurs endogènes et exogènes), les origines fœtales, de l’altération des fonctions de reproduction masculines.
En tout, l’environnement qui nous entoure doit être sauvegardé pour la santé avec la contribution de tous et
nous sommes interpellés actuellement pour un plaidoyer au développement durable qui est une culture et également de sensibiliser les citoyens sur les maladies ayant l’origine la cause de l’environnement. Gadiri Mohamed.

TLEMCEN: exposition de l’artiste peintre Tayeb Ferdagh au palais de la culture.

Une exposition de peinture de l’artiste Tayeb Ferdagh se tient depuis jeudi dernier au palais de la culture d’Imama. Cet artiste autodidacte de Sidi Bel Abbès, technicien en hydrocarbure, à pour tendance artistique de la peinture à l’huile style semi classique et sa passion est l’art plastique, photographie et cinéma. Il s’est lancé dans l’art depuis son jeune âge, portraitiste, puis artiste peintre depuis l’année 1997.
Son style de peinture est quelque chose qu’il a développé depuis son enfance, n’imite aucun mouvement d’art particulier. Il a cultivé sa technique en contemplant les paysages, s’inspirant des endroits visités du pays et son emploi au sud du Sahara lui a facilité d’être proche de la nature et de ses secrets.
Il essaie d’être un artiste quand il fait de la peinture tout en donnant sa touche personnelle et faire montrer à travers son style le regard enfantin qui est en chacun de nous face à la nature qui nous ai si généreuses par sa beauté du grand Dieu le créateur.
Il a participé à une exposition collective en 1999, exposition individuelle à Sidi Bel Abbès en l’année 2000, tournées pour évoquer les expositions collectives à travers le pays en 2009, un projet en cours de biographique artistique (collection des œuvres)… Gadiri M.

TLEMCEN: sortie de la promotion des agents de surveillance de la douane.

Une cérémonie de la sortie de 182 agents de surveillance de la douane dont 44 filles, s’est déroulée à l’école nationale des agents de la douane d’Ouled Mimoun, ce jeudi 18 décembre 2014, en présence de l’inspecteur général à la direction générale Abdelmadjid Mahreche, du secrétaire général de la wilaya Medjdoub Mohamed, du directeur régionale de la douane Mohamed Benbraham, des cadres de la douane, autorités locales civiles et militaires.
Lors de la cérémonie de cette quatrième promotion baptisée au nom de Mohammed Méghabar assassiné le 9 avril 1993, des activités ont été menées dont la remise d’attestations aux majors de la promotion, des cadeaux pour la famille du défunt douanier, la projection d’une vidéo sur la formation, la prestation du serment, l’attribution des grades, les exhibitions de sports individuels et collectifs de combat avec les couleurs nationales, le maniement des armes, la brigade motorisée.
DSC06238
DSC06237
DSC06232
En marge de cette cérémonie, l’inspecteur général Abdelmadjid Mahreche a indiqué que la direction générale de la douane algérienne a mis tous les moyens et les conditions réunies pour la formation et le perfectionnement continu de ses agents, de professionnaliser les douaniers, au sein de ses structures pour la mise à niveau, et pour protéger l’économie nationale
Cette école nationale de la douane d’ouled Mimoun, située à une trentaine de kilomètres du chef lieu de wilaya de Tlemcen, équipée des moyens pédagogiques nécessaires, a ouvert ses portes le 11 mai 2009 et quatre promotions y sont sorties avec un total de 1024 stagiaires qui ont été formés dont 24 étrangers.
Gadiri Mohamed

TLEMCEN: une conférence sur les Mélanges de Polymères au laboratoire de catalyse.

Dans le cadre de la formation des doctorants et masters de catalyse et chimie verte et des masters de chimie organique, le laboratoire de catalyse synthèse en chimie organique (LCSCO) département de chimie,université Abou Bekr Belkaid, a organisé le 11 décembre 2014 à la faculté de sciences, la deuxième conférence de l’année universitaire 2014/2015 animée par le Dr. Harrats Charef enseignant au centre universitaire de Aîn Témouchent sur  » les Mélanges de Polymères: entre recherche industrielle et étude fondamentale ».
Le conférencier a insisté sur les nouvelles avancées dans la chimie en général et en particulier dans les polymères dans le monde, et a indiqué que le chimiste ne doit pas rester dans le coin de sa spécialité. Il doit avoir des liens avec d’autres filières dans divers domaines pour pouvoir améliorer la recherche scientifique et le développement du secteur socio économique.
Aussi, il a indiqué que le domaine de la recherche est immense et a donné des exemples sur les avancées pertinentes qui ont étés menées tout en encourageant les doctorants et étudiants en masters et les motiver pour approfondir leurs connaissances et accomplir des efforts dans la recherche et de promouvoir l’esprit de l’entrepreneuriat.
Et également aux étudiants, de participer avec leurs recherches, leurs idées et compétences au développement de l’université et du pays en général.
Soulignons que le Dr. Harrats Charef est un Phd, a participé a plusieurs congrès séminaires scientifiques à l’échelle nationale et internationale, et a deux ouvrages et des manuels scientifiques. Gadiri Mohammed.

TLEMCEN : Lablack Ibrahim Khalil; un don particulier.

C’est depuis trois ans que j’ai débuté à écrire des poèmes sur différents thèmes de la société allant de la maman, la jeunesse, l’orphelin, le bébé, la souffrance, la vie réelle etc et en plus des problèmes vécus quotidiennement dira le poète Lablack Ibrahim Khalil de la jeune génération de Tlemcen.
Avec ces problèmes vécus dans la réalité, que j’ai commencé à écrire avec passion et je sens que je possède un don de cet art à mettre en valeur, à apprendre à communiquer, malgré l’absence de la chance pour percer. Cependant, je veux donner un plus à la poésie qui habite en moi.
Scan-141229-0001
Il ajoutera, qu’à ce jour, j’ai une vingtaine de poèmes et des histoires réelles, et je pense pouvoir réaliser un recueil de mes travaux. C’est un projet et un rêve à réaliser.
Pour mon parcours, il soulignera, qu’il a participé à des journées de lecture poétique au palais de la culture d’Imama lors de la journée du Youm El Ilm, à l’institut supérieur national de la formation professionnelle de Mansourah, à la commune de Sebdou au musée d’Oran, à des concours, avec l’association El Assala de Tlemcen etc.
Lablack a indiqué qu’il a un immense envie d’écrire toujours et son message et d’ouvrir les portes aux jeunes pour des participations et présenter leurs savoirs. Gadiri Mohammed