TLEMCEN: une journée d’information sur le sorgho fourrager hybride.

Une journée technique sur le sorgho fourrager a été organisé ce mardi 20 octobre 2014 par l’agro consulting international d’Alger, à la ferme Hydra Ali Maghnia, Tlemcen, avec les producteurs laitiers, éleveurs, professionnels, les associations des fellahs, des services agricoles, par la présentation des communications sur la caractérisation technique culturale des différentes variétés, la situation et perspective, la présentation de la plate forme d’essais et les résultats.
DSC04963
Le Dr. Moro Bekkaya ingénieur en chef en zootechnique dira que l’objectif de cette journée est de sensibiliser les fellahs à cette culture, sur le respect de l’alimentation, la ration de production et d’entretien.
En 1968,il y avait une superficie de 3700 ha et 15000 hectares étaient prévus en 1980.
De son côté Rabah Allam directeur général de l’agro consulting international soulignera que ces dernières années des essais de la culture du sorgho fourrager hybride ont été introduits en Algérie avec neuf variétés à titre d’expérientation au niveau de la plate forme de Zéralda depuis le mois de juin dernier. Chaque type de variétés possède ses propres spécificités en fonction de son rendement en grains et en fourrage ou durant son stockage pour l’ensilage, certaines sont précoces, d’autres tardives.
Notre but est de participer aux actions dans le cadre du programme national de la relance de l’élevage surtout en ce qui concerne le bovin laitier. Il ajoutera que durant la première année, nous avons importé 20 tonnes en 1963 et 160 tonnes de semence de sorgho hybride cette année.
Nous sommes aujourd’hui à la ville de Maghnia dans cette journée technique d’information et nous sommes satisfaits de la présence des professionnels et de voir la plate forme expérimentale et les essais concluants . Gadiri Mohamed

TLEMCEN : le salon des voitures anciennes à Koudia.

DSC04950
L’association culturelle Al Kortobia, les collectionneurs et la maison de la culture Abdelkader Alloula de Tlemcen ont organisé durant trois jours (16,17 et 18 octobre 2014, le premier salon des voitures anciennes à la salle des expositions située à Koudia, sous le slogan de « l’élégance des voitures anciennes »
DSC04916
Cette exposition de trente quatre véhicules de plusieurs marques( Alfa Roméo Spyder, Simca p60, Renault Dauphine, Mercedes w111, Citroên, Simca A8 1947, Plymouth 1954, Peugeot 403 et 404, Peugeot 203 1950, Jeep Willys Mb 1943, Jeep Hotchkiss willys …) fabriqués il y a plus d’une quarantaine d’années, sont des particuliers collectionneurs qui sont venus de plusieurs wilayas selon un organisateur.
DSC04923
gadiri
DSC04928
DSC04953
DSC04937

Des visiteurs rencontrés sur place à l’exposition ont été surpris par ces véhicules anciens qui sont toujours fonctionnels et mieux entretenus.

Gadiri Mohamed 16 octobre 2014

TLEMCEN: une conférence internationale sur le génie biologique et médical

Une conférence internationale sur le Génie biologique et médical biomédical engineering international (Biomeic’14, organisée par le laboratoire de recherche en génie biomédical, Labo 11, département de génie électrique et électronique, faculté de technologie, université Abou Bekr Belkaid de Tlemcen, s’est tenue durant deux jours à l’auditorium.
Le président Benabdallah Mohamed, a indiqué que cette conférence est inscrite dans la continuité de Biometic’12, pour permettre aux différents participants de prendre connaissance des avancées réalisées par la recherche au niveau des axes abordés autour de la biométrie, des techniques de traitements de l’information médicale, de l’imagerie médicale, de l’informatique médicale et de la e-santé.
Et en plus ou on parle actuellement de plus en plus dans notre pays d’une souveraineté technologique, de la nécessité d’un effort d’innovation accru et au besoin d’alimenter les entreprises nationales d’une recherche développement plus forte et plus sélective.
Elle est aussi un véritable Forum qui viserait à instaurer une concertation en matière d’exploitation des opportunités qui qu’offrent les capacités de recherche développement dans ce domaine.
Cette conférence est un lieu d’échanges scientifique entre les différents chercheurs dans le secteur du Génie biomédical a souligné Keraî Salim le chef de département, discuter sur les nouvelles méthodes pour l’analyse et le traitement des signaux physiologiques et d’imageries médicales, l’instrumentation biomédicale, la télémédecine et l’information biomédicale.
Des conférences, communications, posters et ateliers ont été tenus avec la présence des professeurs de l’étranger.notamment Qatar et France, des universités algériennes.
Elle a été sponsorisée par la faculté de technologie, la laboratoire de recherche du génie biomédicale (GBM Tlemcen), le laboratoire de recherche (STIC), le laboratoire de recherche (LTT), la Sarl Engineering Scientific Laboraty Instruments (ESLI), la sarl vente matériel et consommable médical (VMCM).
La laboratoire GBM a été créé en juillet 2000. Il compte actuellement un effectif plus de 60 chercheurs dont 32 enseignants chercheurs, 18 doctorants et 10 magistères répartis en 5 équipes : traitement des Signaux Physiologiques et Eléctrophysiologiques, étude des signaux physiologiques sonores et ultrasonore, caractérisation et reconnaissance des données médicales, imagerie médicale, télémédecine.
les missions portent sur le : développement d’une instrumentation adéquate en vue d’aide au diagnostic médical, la mise sur pied d’une équipe de chercheurs disposés à apporter aide, conseil et assistance technique et scientifique au corps médical dans le domaine de l’électronique médical, de permettre au secteur de santé d’arriver à une optimisation de l’utilisation de son appareillage et instrumentation électronique, de l’implantation d’un réseau local de Télémédecine qui pourra jouer le rôle de site pilote pour l’intégration du système Algérien de santé dans le système globalisé de Télémédecine, de la formation de 1ère et 2ème post-graduation en Génie Biomédical. Gadiri Mohamed

TLEMCEN: journée d’information sur le Congrès International Féminin, pour une culture de paix, à Oran et Mostaganem.

Congrès.
Une journée d’information sur la tenue du Congrès International Féminin pour une culture de paix, premières mondiale: « Parole aux femmes » prévu du 27 octobre au 2 novembre 2014 à Oran et Mostaganem, a été animée au palais de la culture Abdelkrim Dali d’Imama, par Taleb Bendiab président de l’association Cheikh El Alaoui pour l’éducation et la culture Soufie de Tlemcen, Mme Bouhadjar Mansouria chargée de la communication externe du congrès et Mérabet Tani Fatima Zahra.
Placé sous le haut patronage de son excellence le Président de la République Abdelaziz Bouteflika, les intervenants ont présenté les objectifs, visions et les grandes lignes, notamment les messages du congrès dans cinq axes: « la réconciliation du féminin et du masculin pour le retour vers l’harmonie de la paix »,  » l’éducation dans la transmission des valeurs humaines », « les sagesses universelles pour bâtir ensemble un monde de paix »,  » dévoiler des vérités sur le statut de la femme en Islam pour qu’elle se réapproprie son histoire, son droit et sa dignité », » construire une culture de paix en faveur du mieux vivre ensemble ».
Organisé par l’association internationale Soufie Alâwiyya (AISA), ONG internationale et par la Fondation Djanatu al Arif, ce congrès a pour objectif aussi d’amorcer une réflexion pour penser et construire les fondements d’une culture de paix.
 » Avec un nouveau regard, nous pouvons engendrer collectivement une mutation profonde pour construire la société de demain. Une société où hommes et femmes sont égaux et responsables dans leurs rôles pour que l’humain retrouve sa dignité, son équilibre et sa créativité ».
Ils diront  » nous lançons un appel pour soutenir cette initiative et nous accompagner dans sa réalisation. C’est un point commun et de sortir avec des projets de paix et des actions concrètes seront proposées pour créer les fondements d’une véritable culture de paix.
Il est attendu la participation de 3000 participants d’une trentaine de pays, la présentation de 56 conférences et communications, de même que des travaux des ateliers.
Sept pays participent à l’organisation de ce congrès dont l’Algérie, le Maroc, l’Allemagne, la France, la Belgique et la Suisse. Gadiri Mohamed

TLEMCEN: une maison au village de Ouled Moussa sera érigée en musée.

Une maison située au village de Ouled Moussa, daîra de Béni Snous,sera érigée en musée après son aménagement avons appris auprès d’un membre de la famille Kaou et a indiqué que cette propriété sera donnée au profit de la direction ou au ministère des moudjahidines.
Une lettre a été transmise au ministère pour la procédure d’usage.
Cette maison d’un superficie de 300 m2 environ, qui appartient à Kaou Ahmed et Kaou Mohamed a servie durant la lutte de libération nationale, d’un lieu d’hébergement, de restauration et de soins pour les moudjahidines de passage dans la région (citons Ahmed Benbella, Houari Boumédiène, Abdelhafid Boussouf, Gadiri Hocine, Métaîche Abdelkader dit Djaber, Akid Lotfi, Larbi Ben M’hidi etc).
— Photo du Moudjahed Kaou Mohammed Ould Mokhtar né le en 1913 et décédé le 04 octobre 1988.
DSC07751
Après avoir appris qu’elle servait de refuge et le stockage des produits alimentaires pour les moudjahidines, les colons français l’ont fait exploser au cours de l’année 1955.
Rappelons que les moudjahidines Kaou Ahmed (décédé le 23 juillet 2002) et Kaou Mohamed personnalité historique ( décédé le 5 octobre 1988) ont participé, dès les premières heures, à la lutte de libération nationale contre le colonialisme pour l’indépendance du pays.
le choix d’une donation et le musée : c’est pour l’histoire, et pour ne pas y oublier. Gadiri M.