TLEMCEN: une journée d’Oncologie Médicale sur le Cancer du Sein.

La deuxième journée d’oncologie médicale sur le cancer du sein organisée par le centre hospitalo-universitaire de Tlemcen s’est tenue ce samedi à l’hôtel Renaissance en présence de plus d’une centaine de spécialistes en oncologie, de chirurgiens, d’étudiants universitaires, pour le partage d’expérience, de la formation continue, des conférences et communications, ainsi que des posters, et un débat sur cette pathologie a indiqué le le Pr. Soumia Ghomari, de mutualiser les efforts pour une meilleure prise en charge et efficace de ces malades qui ont besoin d’un soutien psychologique et médical à l’issue de la pratique quotidienne.
Pour cette journée d’oncologie médicale, quatre séances ont été tenues sur le traitement adjuvant du cancer du sein, le traitement du cancer du sein metastasique, les expériences.
Des conférences ont portées sur la « stratégie décisionnelle et thérapeutique dans le traitement adjuvant du cancer, la place des nouveaux marqueurs, des cancers du sein au stade métastatique » par Jacot Willian et  » la recherche clinique en oncologie  » par Sari Chakib de l’institut régional du cancer de Montpellier France et d’autres conférences ont portés sur le cancer du sein chez la femme âgée, cancer du sein et fertilité, cancer du sein chez l’homme: particularités cliniques et thérapeutiques, biphosphonate en cancer du sein, état des lieux dans la prise en charge, cancer du sein localisé Her2+ : expérience du service du Chu d’Oran, cancer du sein et diabète: état des lieux sur une série rétrospective de 302 cas du centre anti-cancéreux de Messerghine, Capecitabine/ docétaxel versus Fec100 en première ligne dans le cancer du sein metastatique service d’oncologie médicale du Chu de Sidi Bel Abbès…
En marge des travaux de cette journée, le Pr. Djellali Louafi doyen des oncologues et président du comité pédagogique dira que le cancer du sein est une première pathologie et qu’en Algérie, il y a 40000 nouveaux cas chaque année (10000 cancers du sein en Algérie). Pour chaque malade, il y a la chirurgie qui est pratiquée, puis la chimiothérapie, mais un rendez vous pour la séance de la radiothérapie est un vrai problème qui est toujours soulevé puisque un seul centre est opérationnel à Oran et reçoit les malades de tous les wilayas de l’ouest algérien.
Les autres centres anti cancéreux (Cac) dont celui de Chétouane Tlemcen est toujours en construction. Pour cette maladie, il faudrait de la sensibilisation et le dépistage précoce en particulier pour les femmes qui résident dans les zones rurales. Gadiri Mohamed