TAMANRASSET:Alimentation en eau potable de la ville de Tamanrasset à partir de Ain Salah (plus de 700km)

L’amélioration de l’alimentation en eau potable de la ville de Tamanrasset nécessite la mobilisation et le transfert des eaux souterraines ( nappe de l’Albien) de la région de Ain Salah, sur une distance de plus de 700 kilomètres, et avec une capacité nominale de 100 000 m3/jour a t’on appris auprés de Mme Oughad Hjila la directrice de la planification et de l’aménagement du territoire de la wilaya. Ce projet de grande importance, qui est e cours de réalisation,permettra à cette région de se développer, ainsi que l’agriculture et l’industrie.
Cette wilaya a connue une métamorphose ces dernières années grâce à un développement rapide, pour améliorer la situation à un développement durable, des projections et études qui ont été faites a t’elle ajouté.
C’est pour l’avenir de Tamanrasset en tant que pôle rayonnant.
D’organiser la ville, de la rendre structurée avec la participation de tous, une politique pour la bande frontalière à développer ( 1200 kms) avec le Niger et le Mali, aussi le maillage urbain, de la cohérence, créer des structures pour les populations; le désenclavement, la route transaharienne.il y a une satisfaction, mais reste beaucoup à faire pour donner à Tamanrasset un nouveau visage.
Elle soulignera, qu’il est organisé à chaque fois des campagnes de volontariat pour rendre Tamanrasset une ville propre, avec l’engagement de tous les moyens disponibles.
Il y a des réalisations qui sont en cours : la cour de justice, le centre universitaire avec 5000 places et 2500 lits à la fin du quinquennal avec ouverture de nouvelles filières pour les étudiantes et étudiants, un hôpîtal psychiatrique, une école paramédicale, un nouveau hôpital programmé, une école des handicapés sourds muets aveugles à Ain Salah ( 700 kms de Tamanrasset), un foyer pour enfants abandonnés…
La directrice a soulignée que l’hopital de la wilaya est dôté des moyens sophistiqués mais se trouvent dépourvus de spécialistes et un manque en praticiens..
gadiri mohammed 28 décembre 2010
————————–
Quelques données sur les caractéristiques du transfert:
-Captage et collecte de l’eau: situé à 70km au nord de Ain Salah et comprend 24 forages de 600 ml de profondeur chacun, un réseau de collecte des eaux de forages d’un linéaire totale de 100 km, réservoir de tête :50.000 m3.
-Transport de l’eau: 1258 km de conduite répartis en 214 km en écoulement gravitaire (diamètre 1200 à 1400 mm) et 1044 (deux fois 522) en refoulement ( diamètre 700 à 900 mm).
-pompage de l’eau: 6 stations de pompage équipées chacune de 3 groupes motopompes (diesel convertibles au gaz naturel) dont un groupe de secours.
-Ouvrages d’arrivée à Tamanrasset: station de déminéralisation d’une capacité nominale de 100.000 m3/jour, centre de controle, réservoir d’arrivée 50 000 m3/jour.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s