TLEMCEN : 2177 hectares de Forêts seront traités contre la Chenille Processionnaire du Pin.

Tlemcen : lutte contre la chenille processionnaire du pin.

2177 hectares de forêts seront traités contre la chenille processionnaire du pin dans les différents massifs forestiers situés dans la wilaya de Tlemcen (Tameksalet, Slissen, Sidi Aissa, la bande verte, Kerbaiya, Merbeuh, Touent, Apt Rkoum etc) a t’on appris auprès du service de la protection de la faune et flore de la conservation de Tlemcen.

En effet, les travaux consistent à l’enlèvement, de façon mécanique, de l’ensemble des nids tissés par les chenilles sur l’ensemble des arbres par l’enlèvement des nids (bourses) sur toute la superficie concernée par l’opération de l’échenillage; tous les nids se trouvant sur l’arbre doivent être coupées à l’aide de sécateurs en sectionnant des rameaux qui les supportent.

Pour les nids localisés au niveau des flèches terminales, les travaux doivent être effectués manuellement, sans abîmer les bourgeons terminaux de l’arbre, pour éviter tout ralentissement ou compromission de la croissance selon le cahier des prescriptions techniques.

La deuxième étape consiste au ramassage et évacuation des bourses. Les bourses, dites d’hiver, enlevées doivent être ramassées dans des sacs en plastique et évacuées hors de la forêt à une distance de 500 mètres environ, dans un endroit désigné par l’administration forestière. Ils seront versés dans des fûts ou des bacs métalliques assez volumineux pour leur incinération, qui consiste à brûler toutes les chenilles afin d’éviter leur procession et enfouissement, en utilisant un produit inflammable.

Pour l’exécution des travaux les ouvriers devront être dotés de tenues de protection appropriées pour éviter les urtications et autres complications sanitaires et dotés d’outillage. En tout état de cause, l’entreprise co-contractante est seule responsable des effets sanitaires indésirables survenus, occasionnées à son personnel, à la suite de l’exécution des travaux.

Les moyens matériels doivent être fournis en nombre suffisant, par l’entreprise, pour éviter tout retard dans la réalisation des travaux : tenues de travail, sécateurs, gants, lunettes et casques de protection, échelle ou escarbots pour traiter les arbres dépassant les 3 à 4 mètres , pelles et pioches, fourches, bacs ou fûts métalliques, gasoil.

Ces travaux ont pour objectifs : la diminution des degrés d’infestation, de protéger le reboisement des parasites qui stoppe le bon développement de l’arbre, la création d’emploi.

Cet insecte ravageur est très connu et il a ses caractéristiques. Il n’a qu’une génération par an. Les oeufs groupés sont déposés vers le milieu de l’été sous forme de manchons qui entourent deux ou plusieurs aiguilles de pin : leur éclosion se produit 30 à 50 jours plus tard. Les chenilles, groupées en colonies, s’alimentent et poursuivent leur développement pendant l’automne et l’hiver. Au cours de l’automne, elles tissent en commun un nid soyeux blanc. A la fin de l’hiver ou au début du printemps, au terme de leur développement, elles quittent les nids en procession et descendent s’enfouir dans le sol à une profondeur de 5 à 20 cm . Chaque chenille tisse alors un cocon dans lequel elle se transforme en chrysalide. Les papillons émergent au crépuscule pendant les mois de juillet et août : leur activité est nocturne et leur vie très brève.

Par ailleurs, 2245 hectares seront traités par voie de pulvérisation terrestre à Sidi Djilali, El Gor, El Aricha, Béni Ouarsous, Sebaa Chioukh, Remchi.

Gadiri mohammed

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s