Tlemcen: une journée d’étude sur Cheikh Essanoussi à Béni Snous

Beni Snous: journée d’étude sur Cheikh Essanoussi.

Une journée d’étude sur la vie et l’oeuvre du Cheikh Mohamed Ben Youcef Ben Omar Ben Choaib Essanoussi qui est un savant maghrébin originaire de Béni Snous s’est tenue ce samedi au lycée de El Fahs en présence des chercheurs, historiens, universitaires, étudiants, autorités locales.

Au cous de cette rencontre organisée par la direction de la culture et la daira de Béni Snous, trois communications furent présentées suivies de débats.

Ce savant est né en 830 de l’hégire ( 1426) et mort à l’âge de soixante trois ans par un dimanche à Tlemcen le 18 de Djoumada tani de l’année 895 de l’hégire ( le 9 mai 1490 ) en « exaltant une odeur de musc qui embauma tous les assistants ». Il vécut à la fin des « Banou Ziyyan » et possédait surtout un savoir qui couvrait l’ensemble de ses connaissances.
Il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages sur la théologie, l’astronomie, le fiqh, la philosophie et les mathématiques selon un chercheur. En plus, il s’est distingué surtout par ses traités de théologie le grand, le moyen et Essoughra ainsi que par son livre les prolégomènes théologiques. Par ailleurs, la « Soughra » est appelée « Oum El Barahin » la mère des preuves.

Ces ouvrages sont commentés par lui même ainsi que par plusieurs auteurs connaissant depuis des siècles un grand succès. Certains d’entre eux ont été traduit en Allemand et en français. Dans un poème en son honneur, le Cheikh Abou Abdellah Mohamed Ben Mansour El Mastghanmi écrivit sur celui qui étudia aussi la poésie « il fut un astre brillant dont les livres valent bien plus que la poudre d’or fin ».
Ecrit à l’âge de dix neuf ans, son commentaire sur la « Hayfiya » fut salué comme un évènement par son éminent Cheikh Ben Makhlouf El Mzeli Er Rachid dit Aberkane qui lui témoigna, tout au long de ses études, sollicitude et attention.
Essanoussi, qui avait une sainte horreur du paraître, de l’ostentation et de l’hypocrisie, fuyait les gens du pouvoir de la haute société. Un jour qu’il se trouvait dans le désert, évitant de croiser des officiers du Sultant richement habillé, il changea de piste. Tombant malheureusement de nouveau sur eux, il se couvrit le visage, raconta El Mellali, et se tournant contre un mur,il resta dans cette posture jusqu’à ce que les cavaliers, furent passés sans l’avoir vu selon un document.
Une autre fois, il refusa qu’un vizir vienne assister à ses séances d’interprétations des chapitres du Coran. Il s’absentait aussi de chez lui pour ne pas être convié aux festins donnés par les riches, refusant leurs cadeaux et choisissant la solitude.
Rappelons qu’un colloque sur la vie et l’oeuvre de ce savant fut organisé à Béni Snous les 8 et 9 mai 1993 et une autre journée d’étude animée par des chercheurs fut tenue au foyer culturel de El Fahs Khémis au mois de mai 2003.

Cette journée inscrite dans le cadre des activités du mois du patrimoine de la direction de la culture de la wilaya et sponsorisée par Sinal Dennouni, a été l’occasion pour les participants d’une visite touristique des sites historiques dont notamment la mosquée de Béni Achir et de Khémis en cours de restauration, le barrage de Béni Bahdel, le village de Zahra, Tleta et la mosquée de Tafessera couronnée par une collation, marquant l’hospitalité et un acceuil chaleureux des populations de cette région des Béni Snous, les Ait Snous en langue Berbère.
Il y avait aussi une éxposition de manuscrits de ce savant ainsi que l’artisanat traditionnel qui était une ressource qui a marqué également la vie de cette communauté d’origine Berbère et hospitalière, les Tolbas (enseignants du Coran) étaient aussi présents.
Nous remerçions les organisateurs, la direction de la culture, autorités de la Daira et le Sponsor Sinal Dennouni,les responsables du Lycée,les résponsables du collège d’enseignement moyen Settaouti Ali qui étaient chargés de la restauration des participants, d’avoir fait tout pour le succés de cette journée d’étude et aussi touristique pour connaitre la civilisation de cette contrée montagneuse qui a laissé des empreintes.
Mohamed Gadiri 08 mai 2010

Publicités

Une réflexion sur « Tlemcen: une journée d’étude sur Cheikh Essanoussi à Béni Snous »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s