TLEMCEN: LE CENTRE REGIONALE D’IMAGERIE MEDICALE DE MAGHNIA

Le centre régional d’imagerie médicale est ouvert depuis mars 2009 et depuis janvier 2010 le lancement de l’opération de dépistage du cancer du sein chez les assurés âgés plus de 40 ans et ayanst droits a t’on appris auprés des résponsables de la caisse nationale d’assurances sociales au cours d’une visite guidée et journée d’étude organisée dans cette structure sanitaire. Selon le Dr. Akka Ingénieur Informaticien dans sa communication a fait savoir qu’il éxiste quatre centres au niveau nationale notamment à Constantine, Jujel, Laghouat et Tlemcen, un bijou, connecté à distance, pour l’interprétation des clichés, le diagnosctic à distance est assuré par la télémédecine, de donner des informations en temps réel et un transfert de compétence au niveau national, d’avancer sur plusieurs volets avec un accés rapîde des données.De son côté le Dr. Achek a souligné les aquis indéniables pour l’assuré social ( c’est quoi un assuré social, ayant droit, assurance maladie, maternité, invalidité, décés, accident de travail et maladies professionnelles..) les réformes du système chiffa, le tiers payant, 8700 médecins conventionnés, convention avec les cliniques chirurgicales cardio vasculaires Bou Ismail et la clinique orthopédique de Messerguine, la contractualisation des établissements de santé publique. Egalement, il a indiqué qu’il y a 8 millions d’assurés sociaux, le conventionnement de médecin traitant, les médicaments remboursables, les tarifs de référence, les médicaments génériques .

Le centre régional d’imagerie médicale est équipée d’une salle d’imagerie par résonnance magnétique (IRM), salle déchotage, le scanner, os poumon, salle télécommande, la mammographie, l’echo doppler, la salle panoramique dentaire, la salle de développement, l’échographie, panoramique dentaire numérisé. il est doté de deux médecins radiologue, un médecin généraliste, une psychologue clinicienne, une assistance sociale, une secretaire médicale, un anesthésiste, cinq manipulateurs radio.

au cours de cette journée, les responsables de la cnas de Tlemcen et de la direction centrale et du centre d’imagerie ont expliqué aux visiteurs de la région l’importance que revêt l’imagerie médiacel.

gadiri mohammed

Pour contact du centre
Téléphone n° 043.30.44.34
fax n° 043.30.27.90

————————
Presentation:
La caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés compte parmi ses attributions l’action sanitaire et sociale prévue à l’article 92 de la loi 83.11 du 2 juiller 1983, l’agence Cnas de la wilaya de tlemcen assurant une mission de service public gère des centres de diagnostics et de soins aux bénéfice des assurés et ayants droits des assurés sociaux. ces centres disposent de ressources humaines et matériel adéquat permettant de faire une gamme variée d’éxamenq médicaux avec des résultats fiable, dans ce cadre un centre d’imagerie médical a été cré le 10 septembre 2008 ( agrée par le ministère de la santé, de la population et de la réforme hospitalière).
La wilaya de Tlemcen compte 04 centres de disagnostic et de soins à El Abed, Tlemcen Maghnia et Ghazaouet, disposent de 4 cabinets de consultationbs, 03 laboratoires de biologie, 04 fauteuils de soins dentaires et 04 salles de radiologie.
Le centre d’imagerie médicale à vocation régional, est situé au centre de la ville de Maghnia, distante du chef lieu de Wilaya de Tlemcen de 52 kilomètres, dispose de matériel de radiologie le plus performant et utilisant des techniques modernes d’imagerie médicale.
Préambule:
l’imagerie médicale regroupe les moyens d’acquisition et de restitution d’images à partir de différents phénomènes physiques ( résonnace magnétique, réflexion d’ondes ultrasons, radioactivité, absorption des rayons X…) . cette technologie permet de visualiser la physiologie ou le métabolisme du corps humain indirectement, maus est aussi utilisée dans différents domaines tels que l’industrie, la chimie, la sécurité et l’archéologie.
Histoire de l’imagerie médicale:
l’importance que revêt l’imagerie médicale tient d’abord du fait qu’une image est un concentré d’informations bien plus éfficaces qu’un texte ou qu’une explication verbale.
On s’en convaincra en évoquant, par exemple, la médecine préhistorique. dans certains domaines, elle avait atteint un degré d’expertise élevé puisqu’on connait de nombreux cas de trépanations réussies (certains chercheurs avancent le taux de 60%. des interventions aussi complexes impliquaient chez les chirurgiens d’alors, des connaissances étendues en matière d’anatomie, physiologie, pathologie etc. or on n’a pas relevé, dans l’art préhistorique, de représentations suggérant une pédagogie par l’image de la chirurgie en question. toute transmission de savoir deviat être verbale. il est facile d’imaginer le temps requis et l’économie qui aurait pu en être faite même avec une iconographie trés simple.
Le principe de l’imagerie médicale:
Le but de l’imagerie médicale est de créer une représentation visuelle intelligible d’une information à caractère médicale. Cette problématique s’inscrit plus globalement dans le cadre de l’image scientifique et technique: l’objectif est en effet de pouvoir représenter sous un format relativement simple une grande quantité d’informations issues d’une multitude de mesures acquises selon un mode bien défini.
l’image obtenue peut être traitée informatiquement pour obtenir par exemple:
-une reconstruction tridimensionnelle d’un organe ou d’un tissu;
-un film montrant l’évolution ou les mouvements d’un organe au cours du temps;
-une imagerie quantitative qui représente les valeurs mesurées pour certains paramètres biologiques dans un volume donné;
-une représentation multimodale recalant plusieurs données au sein d’un me^me document (contour du coeur et mobilité des parois par exemple).
Dans un sens plus large, le domaine de l’imagerie médicale englobe toutes les techniques permettant de stocker et de manipuler ces informations. Ainsi, il existe une (norme) pour la gestion informatique des données issues de l’imagerie médicale :la norme DICOM.
* Les différentes techniques d’imagerie médicale :

*****************************
Nomenclature tarifaire des actes de radiologie:
Rachis dorsal ( F+P) Acte R20 250,00 dA
rachis lombaire (F+P) R20 250,00 dA
rachis cervical (F+P) R16 200,00 dA
rACHIS 3/4 (droite + gauche R20 250,00
crâne : incidence R10 125,00 da
Crâne : face R10 125,00 da
Crâne : profit R10 125.00da
Crâne : NMP R10 125.00da
Crâne : NFP R10 125.00da.
Panoramique dentaire : r16 200.00da
Maxillaire définé R10 125.00DA.
OS propre du nez R8 100.00da
Epaule R8 100.00DA
clavicule R8 100.00DA.
omoplate r8 100.00da.
Coude R10 125.00DA
bras (humérus) r10 125.00 da.
Avant bras R10 125.00DA
poignet R10 125.00DA.
main R10 125.00DA
télé thorax face R12 150.00 DA
Télé thorax profil R12 150.00 DA
hsg r20 250.00da.
HSG R30 375.00DA.
IRM R320 4000.00DA.
scanner R90 1125.00DA.
Mammographie R20 250.00DA.
mammographie bilatérale R30 375.00DA
oesophage baryté R30 375.00DA
TOGD R35 438.00DA
transit du grêle R45 562.00DA
UIL r40 500.00da
contenu utérin R15 188.00DA
cystographie UCR R25 312.00DA
vésicule R20 250.00DA
Veineux R16 200.00DA
Arthographie R40 500.00DA
ASP R10 125.00DA
bassin Art hanche R10 125.00DA
Hanche R10 125.00DA
fémur R10 125.00DA
genoux R10 125.00DA
Jambe R10 125.00DA
Cheville R10 125.00DA
pied R10 125.00DA
Colonoscopie K50 550.00da
Doppler Art K15 165.00da
ECG selon holter K40 440.00 DA
Echo doppler cardiaque K60 660.00DA
eCcho abdominal k35 385.00da.
Echo pelvienne K20 220.00DA
Echo testicule K20 220.00DA
Echo seins K20 220.00DA
ECHO oPH k20 220.00da
Echo thyroîdiennes K20 220.00DA
Echo cardio K45 495.00DA
rectoscopie k10 110.00da
EMG K30 330.00DA.
———————–
Pour contact du centre
Téléphone n° 043.30.44.34
fax n° 043.30.27.90
—————————
GADIRI MOHAMMED

Publicités

Maghnia: une médiathèque à la cité Ouled Ben Damou

Médiathèque : une médiathèque receptionnée à Ouled Ben Damou.

Une médiathèque située à la cité Ouled Ben Damou, commune de Maghnia a été récéptionnée ce samedi 29 mai 2010, en présence du Chef de la daira, du chef de l’éxécutif communal, des autorités locales, des associations de cette localité, des journalistes et correspondants de presse de la wilaya de Tlemcen, les résponsables du bureau de la fédération nationale des journalistes algériens (FNJA).

Cette structure culturelle réalisée avec un montant qui dépasse les 4 milliards de centimes dispose d’une salle d’internet de 10 micro ordinateurs, d’une salle de lecture, une bibliothèque, des salles polyvalentes pour des activités. Elle est dotée de moyens.gadiri mohammed

gadiri mohammed 29 mai 2010

Tlemcen: 11287 candidats inscrits au Brevet de l’enseignement fondamental

Tlemcen: 11287 candidats inscrits à l’examen du Brevet de l’enseignement fondamental.
11287 candidats et candidates sont inscrits à l’examen du brevet de l’enseignement fondamental ( BEF) prévu du mardi 01 juin au 03 juin prochain, dont 5442 garçons,5845 filles soit 11179 scolarisés, 108 libres, 103 détenus dont 03 filles, 05 non voyants dont 03 filles.
Les centres de déroulement de cet examen seront encadrés par 45 chefs de centre, 45 adjoints chefs, 270 secretaires, 3294 surveillants, 90 observateurs soit un total de 4744 agents.
Les centres de déroulement sont au nombre de 45. Les centres de correction prévus sont le lycée Yaghmoracen Tlemcen ( daira de Tlemcen, Mansourah, Chetouane, Ouled Mimoun, Ain Tellout, Bensekrane, Remchi, Honaine) et le Collège d’enseignement moyen Dari Wassini de Maghnia ( pour les candidats des dairas de Maghnia, Nédroma, Fellaoucene, Ghazaouet, Sebra, Bab El Assa, Marsa Ben M’hidi, Beni Boussaid, Sebdou, Sidi Djilali et Béni snous). Tous les moyens sont mobilisés pour le déroulement de cet éxamen dans de bonnes conditions a t’on appris auprés du chargé de la cellule de communication de la direction de l’éducation.gadiri mohammed 29 mai 2010

Alger: le Président de la République Abdelaziz Bouteflika procède à un remaniement du Gouvernement.

ALGER – La Présidence de la République a rendu public vendredi le communiqué suivant :
« Conformément aux articles 77-7 et 79 de la Constitution, Son Excellence, Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA, a procédé ce jour à un remaniement du Gouvernement
A l’issue de ce remaniement, la composition du Gouvernement se présente comme suit :
– M. Ahmed OUYAHIA : Premier Ministre,
– M. Nourredine ZERHOUNI dit Yazid : Vice-Premier Ministre,
– M. Abdelaziz BELKHADEM : Ministre d’Etat, Représentant Personnel du Chef de l’Etat,
– M. Abdelmalek GUENAIZIA : Ministre délégué auprès du Ministre de la Défense Nationale,
– M. Dahou OULD KABLIA : Ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales,
– M. Mourad MEDELCI : Ministre des Affaires Etrangères
– M. Tayeb BELAIZ : Ministre de la Justice, garde des Sceaux,
– M. Karim DJOUDI : Ministre des Finances,
– M. Youcef YOUSFI : Ministre de l’Energie et des Mines, en remplacement de M. Chakib Khellil, appelé à d’autres fonctions,
– M. Abdelmalek SELLAL : Ministre des Ressources en eau,
– M. Abdelhamid TEMMAR: Ministre de la Prospective et des statistiques
– M. Bouabdallah GHLAMALLAH: Ministre des Affaires Religieuses et du wakf
– M. Mohamed Cherif ABBES: Ministre des Moudjahidine,
– M. Chérif RAHMANI: Ministre de l’Aménagerment du Territoire de l’environnement,
– M. Amar TOU, Ministre des Transports,
– M. Boubekeur BENBOUZID, Ministre de l’Education nationale,
– M. Rachid BENAISSA: Ministre de l’Agriculture et du développement rural,
– M. Amar GHOUL: Ministre des Travaux publics,
– M. Said BARKAT: Ministre de la Solidarite Nationale et de la famille,
– Mme Khalida TOUMI: Ministre de la Culture.
– M. Mustapha BENBADA: Ministre du Commerce, en remplacement de M. Hachemi DJAABOUB appelé à d’autres fonctions.
– M. Rachid HARRAOUBIA: Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique,
– M. Mahmoud KHEDRI: Ministre des Relations avec le Parlement,
– M. El Hadi KHALDI: Ministre de l’Enseignement et de la formation professionnels,
– M. Nourredine MOUSSA: Ministre de l’Habitat et de l’urbanisme,
– M. Tayeb LOUH: Ministre du Travail, de l’Emploi et de la sécurité sociale,
– M. Djamel OULD ABBES: Ministre de la Santé de la population et de la réforme hospitalière,
– M. Smail MIMOUNE: Ministre du Tourisme et de l’Artisanat,
– M. Hachemi DJIAR: Ministre de la Jeunesse et des sports,
– M. Mohamed BENMERADI: Ministre de l’Industrie, de la petite et moyenne entreprise, et de la promotion de l’investissement,
– M. Moussa BENHAMADI: Ministre de la Poste et des technologies de la communication et de l’information, en remplacement de M. Hamid BESSALAH, appelé à d’autres fonctions,
– M. Abdallah KHANAFOU: Ministre de la Pêche et des ressources halieutiques,
– M. Nacer MEHAL: Ministre de la Communication, en remplacement de M. Azzedine MIHOUBI, appelé à d’autres fonctions,
– M. Abdelkader MESSAHEL: Ministre délégué auprès du Ministre des Affaires Etrangères, chargé des affaires africaines et maghrébines,
– Mme Nouara Saadia DJAAFAR: Ministre déléguée auprès du Ministre de la Solidarité nationale et de la famille, chargée de la famille et de la condition féminine,
– Mme Souad BENDJABALLAH: Ministre déléguée auprès du Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, chargée de la recherche scientifique,
– M. Ali BOUKRAMI: Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Prospective et de la statistique, chargé de la statistique,
– M. Halim BENATALLAH: Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Affaires Etrangères, chargé de la communauté nationale à l’étranger,
Par ailleurs, en application de l’article 78 de la Constitution, le Président de la République a reconduit M. Ahmed NOUI aux fonctions de Secrétaire Général du Gouvernement.
Aps 28/5/10]

gadiri mohammed 28 mai 2010

Tlemcen: le troisième salon du petit dessinateur

Tlemcen : le troisième salon du petit dessinateur.
Le troisième salon du petit dessinateur organisé dans le cadre de la célébration de la journée de la fête de l’enfance avec la participation de 185 élèves des écoles primaires : Benzaghou et Pasteur filles de Tlemcen, Hasnaoui Ahmed de Imama, El Bachir Ibrahimi, école Mékkaoui Mékki de Béni Snous, Hassaine Zitouni de Sebra, Kedroussi Mohammed Tlemcen, du musée et du club d’enfants selon Aris Tahar directeur de la maison de la culture ‘Abdelkader Alloula’ de Tlemcen.
Ces dessins exposés ( du 26 mai au 01 juin 2010 )représentent le paysage, la nature, la vie sociale, l’humanité, la science, l’enseignement etc.
Un jury a été désigné et les meilleurs dessins seront récompensés. Aussi tous les participants recevront un tableau d’honneur de la maison de la culture en guise d’encouragement.
Gadiri mohammed. 26 mai 2010
Les participants:
Ecole Benzaghou Tlemcen- Ibrahimi Jazia Nihal, Mostefaoui Amina, Ouahib Bouchenafi, Hadj Kaddour Nihal, Fedaoui Manal, Torkia Doudra Mourad, Kouri Samra, Bensmail Ahmed Ibrahim.
Ecole Pasteur Filles:
Boudalia Rabia, Boujemla Kara Terki, Bouiayad Allam Abdelghani, Driss Rania Amani, Bassaid Mohamed Isam, Belarbi Amina, Belarbi Souhila, Bendimered Iman Essaid, Dib Rayane, Kendoussi Tani Asma, Zerga Youcef, Bouhedjra Youness, Benyoub Yassine, Bouhamed Yassine, Azzouni Ahmed, Kiffani Infal Siham, Bekhchi Naji, Benyahia Rachad Amira, Chafaa Mohamed Khelil Ayoub, Belarbi Bouchra, Benaouda Narimane, Fateh Zakaria Imad Eddine, Fatmi Moaad, Belkhodja Yaniss, Hadidj Narjis, Bendimered Hanane, Fekhikheri Mohammed, Dib Yassine, Dib Saraj, Yelles Chaouch Yassine.
Ecole Hasnaoui Ahmed Imama:
Amri Zakaria, Ouanani Adel Merouane, Mesraoui Nihal, Abi Ayyad Ilyes, Bekhhti Sid Ahmed, Bekhchi Madouni Rezzane, Chenoufi Ghizlane, Akkab Mohamed Ayyoub.
Ecole Bachir Ibrahimi Tlemcen
Ouissi Fatma Zahra.
Ecole Mékkaoui Mekki Béni Snous:
Seddik Abdelhafid, lebekia Samia, Belhadj Hana, Leggat Yassine, Aba Ayoub.

Tlemcen: 780 stagiaires à l’école de formation paramédicale

Tlemcen: 780 stagiaires à l’école de formation paramédicale.
780 stagiaires sont en formation à l’école paramédicale de Tlemcen selon le directeur des études de cet établissement dans les spécialités d’auxiliaires médicaux en réanesthésie et réanimation, infirmiers diplomés d’état et infirmiers d’état du bloc opératoire, laborantins, manipulateurs radio, puéricultrices, sages femmes, égothérapeutes diplômés d’état et les aides soignants encadrés par 20 enseignants.
L’école dispose d’un internat, une biblioyhèque, une salle d’internet, de laboratoires, salles de travaux pratiques équipés de tous les moyens pédagogiques, d’un terrain pour la pratique sportive, de moyens de transports pour les étudiants effectuant des stages pratiques extra hospitaliers.
les concours d’entrée sont organisés chaque année pour les bacheliers et pour les aides soignants, il est demandé le niveau de la première année secondaire et sans conditions d’âge.
La formation des aides soignants d’une durée de deux années se fait au sein de l’établissement hospitalier spécialisé de Tlemcen, au secteur de la santé de Maghnia, Nédroma, Ghazaouet et Sebdou. La tutelle pédagogique en orientation, les conseils d’option est assurée par la direction de l’école de formation paramédicale.
gadiri mohammed.,

Maghnia: plus de 300 véhicules incendiés au parc de la douane de Boukanoune

A cours de la nuit de samedi à dimanche dernier à Boukanoune, wilaya de Tlemcen,le parc et le siège de la brigade mobile des douanes ont été incendiés avec plus de 300 véhicules saisis dans le cadre de la lutte contre la contrebande; 4 véhicules de service de marque Toyota Station ainsi que 4 autres véhicules personnels des douaniers. Un agent a été même blessé à la tête par un jet de pierres, mais son état est hors de danger selon un quotidien national d’information.
L’incident est survenu à la suite de la mort d’un jeune dans la nuit de samedi vers 20h40 après avoir été repéré à bord de son véhicule de marque Renault Express par les éléments de la douane en patrouille sur une piste frontalière. Le jeune conducteur a refusé de s’arrêter aux sommations de la patrouille. Une course-poursuite s’est alors engagée et le contrebandier a fini par perdre le contrôle de son véhicule. Ce dernier a dérapé et a fait plusieurs tonneaux et est décédé sur le coup. Le conducteur est un étudiant âgé de 19 ans et natif de Bab El-Assa, selon le même journal.
Il a fallu l’intervention des forces de l’ordre pour que la région retrouve son calme.
gadiri 24 mai 2010

Nédroma: un film documentaire "Nédroma, ville d’art et d’histoire"

A l’occasion de la clôture des activités du mois de patrimoine mondial , l’association El Mouahidia de Nédroma
( Tlemcen)en collaboration avec Agence Milanine presse (Bejaia) lance la cérémonie officielle du 1er tour de manivelle d’un film documentaire intitulé : « Nédroma ville d’art et d’histoire » de six épisodes (de 26 mn chacune) le 25 mai 2010 à 10 heures (à place tarbiaa)pour y participer dans le programme des activités de
 » Tlemcen capitale de la culture islamique 2011  »
L’accueil sera à la maison du patrimoine derb El Mouhidine A partir de 9h30 .
——————-
Association El Mouahidia.
Film documentaire intitulé : Nédroma ville d’art et d’histoire.
Programme :
09h30 Acceuille au siège de l’association.
10h premier Tour de manivelle à la place de Tarbia.
11h conférence de presse.
Synopsis
Nédroma est une ville de l’ouest algérien de la wilaya de Tlemcen, situé à 60 kms de Tlemcen et à 18 Kms de Ghazaouet. Elle est construite sur le versant nord de la chaîne de Traras au pied du mon de Fillaoucène ( 1136 m)
La ville s’étale sur une petite pente criante vers la mer, à une altitude variant entre 470-360 mètres, l’éperon sur lequel la ville est batie est délimité à l’ouest par l’Oued Tleta qui descend vers la baie de Sidna Youchaa.
Le nom de Nérdoma n’apparaît qu’au XIIème siècle dans les textes. On peut imaginer que son emplacement a servi d’habitat à des agglomérations humaines depuis, les temps préhistoriques, car la nature l’a doté à des avantages, qui dans ce pays ont toujours entraîné le groupement des hommes : douceur du climat, fertilité du sol, abondance des eaux courantes, situation dominante et facile à défendre.
Le nom de Nédroma est en effet mentinné pour la première fois par l’historien et géographe arabe : Abu Obaid Allah El Bekri (1040-1094) à Cordoue) dans son ouvrage « Kiteb el Masalique Wa l Mamalik » (description de l’univers connu au VI siècle dont il ne reste que des fragments notamment la partie relative à l’Afrique du Nord et au Soudan).
El Bekri a décrit Nédroma en 1068, comme suit : « Nédroma, est située au pied d’une grande montagne de Fillaoucène. Au nord et à l’occident de la ville s’étendent des plaines fertiles et des champs cultivés. Elle est située à dix mille mètres de la mer. C’est une ville considérable entourée de murailles et possédant toutes sortes de fruits. »
Et selon El Bekri était reliée à la mer par la vallée de l’oued « Massin » qui aboutissait au port de Massin ».
Al Yaguoubi dans son ouvrage « Kitab el Buldan « 891- (278h) estime comme René Basset, que l’emplacement de Nédroma avait été d’abord occupé par les Berbères de Fillaoucène.
Vers l’an 1134 (744h) une description de Nédroma nous est fourni par le grand historien Chérif el Idrissi ( né à Ceuta en 1100 et mort 1166 ) note dans son livre « Nuzhat el Muchtaq Fi Ikhtirak – el Afeq « , connu sous le nom de Kitab Rujar ( c’est-à-dire de Roger II – 1095- 1145) premier roi de Sicile de 1130 à 1154 (qui avait de sa cour de Palerme un centre d’études très brillant.
El Idrissi fit dresser à la demande de ce prince, un planisphère en argent qui servi de base à toutes les cartes des siècles suivants …
El Idrissi y note que « Nédroma, ville considérable, bien peuplée, cintre de muraille, pourvue de marchés est située sur une hauteur de mi côté, des champs ensemencés et arrosés par une rivière en dépendant sur la hauteur du côté de l’orient, on trouve des jardins, de vergers, des habitations et de l’eau aux alentours ».
Nédroma fut bâti en 55H (1160) par Abdelmoumène Benali né vers l’année 480H 51106° 0 Tadjra, prés de Nédroma et Honaine; il est d’origine des « koumiyas » de la souche de « Béni Faten ». Le premier Khalife de la dynastie, dut être l’objet d’une particulière sollicitude des souverains de Marrakech, maitre de l’Afrique du Nord et de l’Espagne musulmane.
Ceux-ci selon la règle si bien observée par Ibn Khaldoun dans ses prolégomènes historiques s’appuyèrent sur les gens de leurs tribus d’origine, sur les khoumyas qui furent les meilleurs. L’origine du nom de Nédroma, viendrait selon deux interprétations totalement différentes.
De l’éthymologie puérile « Nédroma « Rivale de Rome, évoqué par Léon l’Africain. Nom qu’aurait crié un caravanier à ses compagnons, venant du Maghreb et apercevant la méditerranée.
Nédroma comme toutes les villes d’Algérie, elle a passée par divers périodes historiques qui sont comme suit : la période Almohade, Abdelwahadides, Mérinide, Turc et enfin lapériode coloniale.
La ville de Nédroma est connue par ses mosquées, ses marabouts, ses confréries, et ses zaouias, c’est que l’enseignement traditionnel ; bien dit l’enseignement du Coran est les procédés d’apprentissage qui sont bien enracinés dans la culture des Nédromis.
Ceux-ci bien sur le fruit d’un savoir faire qui s’est transmit de génération en une autre ayant bénéficié des apports des différents savants « Oulémas »qui ont jalonné les cintrés Maghrébines depuis l’avancement de l’Islam.
Les éléments structurant la Médina de Nédroma sont : La Grande Mosquée de Nédroma est l’un des plus beaux legs des Almoravides (11ème siècle) et dont le mérite revient à l’Emir Youssef Ibn Tachfine. Les travaux de construction de cette mosquée ont été chargés par le Cadi de Sebtta Abou Mohammed Abdallah Bensaid en l’an 474 de l’Hégire (1081).
*Hammam El Bali de Nédroma date à peu prés du 5ème siècle de la période Almoravide entre 1095-1147. Il est actuellement toujours fonctionnel. Suite à une importante dégradation, il fut lui aussi restauré en 2003.
*Le Souk ( le marché) hebdomadaire se tient le jeudi, ou s’étalent toutes sortes de marchandises : (poterie locale de m’sirda, tapis et nattes en alfa de Béni Snous, couvertures et tapis de laine de fabrication locale, étoffes et tissus friperie articles de quincaillerie et objets artisanaux divers…)
* La Masria. Genre de club ou les citoyens s’adonnent à la poésie et la musique traditionnelle.
*Nédroma est aussi connue par un patrimoine riche et diversifié dont on trouve encore les traces dans ces quartiers et ses étroites ruelles entourées de remparts, la Médina est enserrée par une muraille percée par 4 portes qui remontent à l’époque Almohade. Ces remparts fortifiaient la médina et la protégeaient contre toute attaque militaire. Aujourd’hui, suite aux extensions de la médina, il n’en subsiste que quelques vestiges de cette muraille au sud avec la porte de la Kasbah (restaurée en 2003). Quant au côté ouest, il est malheureusement dans un état de déclin.
*A travers les ruelles dites « drouba » de la médina, le visiteur peut apprécier son architecture, un produit qui est le résultat d’un amalgame de diverses compositions architecturales, divers types de voûtes.
*Nédroma sauvegarde toujours ces métiers ancestraux du caractère berbère et arabo islamique, dont les principales activités sont : (tissage de la laine, la djellaba, la poterie, la forgerie, la fabrication des babouches (Belgha Bouria), la broderie, mjdoub, les paniers en vannerais et trucs de paille …
*Nédroma forge depuis des siècles un type particulier de musique andalouse, Hawzi…
*De nos jours, cette ville prestigieuse accueille des centaines de touristes, visiteurs, chercheurs et étudiants venus de tous les pays du monde, attirés par sa nature et son patrimoine.
Association El Mouahidia.

GADIRI MOHAMMED le 22 mai 2010