Tlemcen: les journées de médecine générales

Tlemcen : les sixièmes journées de médecine générale.

Les sixièmes journées de médecine générale organisées par l’association de formation médicale continue « Al Razi » de la wilaya de Tlemcen en collaboration avec la faculté de médecine, Mg Forme France et la caisse nationale des assurances sociales se sont tenues cette fin de semaine à l’auditorium en présence des praticiens, universitaires.

Au cours de cette rencontre, il a été souligné que la formation médicale continue est indispensable pour parvenir à améliorer la prise en charge des malades, de la couverture sanitaire adéquate, que la formation initiale est insuffisance, il n’ y a pas une évaluation,le sureffectif est la cause des échecs. Des problèmes actuels sont là, et il faut les remédier par des correctifs à apporter, les défaillances de la chaîne de la formation, de l’introduction de nouvelles méthodes d’enseignements, la nécessité d’une grande réforme des études médicales à la lumière des mutations en ours.

Tout le corps médical est intéressé par ces réformes qui sont un défi important, le temps presse et c’est un message d’interpeller la tutelle dans ce sens.

Donc, la formation continue est une nécessité; tout évolue et c’est un besoin vital.

Pour la formation continue initiale : un exemple de la faculté de médecine de Poitiers, le conférencier soulignera qu’il y a une nouvelle pédagogie durant tout le cursus, des stages hospitaliers, le tutorat, la démarche appliquée, la relation médecin malade. L’enseignement pratique avec tout un parcours, la thèse d’exercice, le traçage de la formation.

Aussi, la pédagogie d’apprentissage par objectifs, une approche par compétences, mobiliser les ressources, le corpus de médecin généraliste, d’utiliser les bons outils et la qualité des programmes.

Dans un autre cadre, le directeur central au ministère du travail de l’emploi et de la sécurité sociale, dans sa communication sur la présentation des réformes en cours en matières d’assurances sociales, il mettra en exergue la qualité des prestations, la modernisation, le développement des structures de proximité ( 1100 structures à l’échelle nationale), les conventions, l’élargissement du système payant,incitation accordé aux pharmaciens pour les médicaments génériques, évolution du traitement du contentieux. Aussi, le développement du partenariat, le conventionnement, développement d’actions sanitaires, centres régionales d’imagerie.

Pour la modernisation, c’est l’introduction de la carte électronique ‘Chiffa’ avec ses objectifs importants notamment la contribution de la gestion, la suppression des supports papiers, le développement des bases de données, de logiciels, 3 millions de cartes chiffa imprimés. Ce dispositif est appelé à se généraliser en 2012, la politique du remboursement de médicaments, le système de vignetage à fin 2010, la réforme de finances de la sécurité sociale …

Gadiri Mohammed

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s