Histoire culturelle de l’immigration maghrébine

Détait de l’évènement
Heure: 17 Janvier 2010 de 19 00 à 21 00
Rue : centre culturel français d’Alger 7 rue Hassani Issad
Alger Site web ou carte : http://www.ccf-dz.com/
Type d’événement : conférence Organisé par: centre culturel français d’Alger
Description de l’événement: Par Naïma Yahi, Docteur en histoire culturelle

Les histoires culturelles française et maghrébine s’enrichissent de l’expérience artistique et culturelle des centaines de milliers de Maghrébins qui, malgré la violence de la nuit coloniale puis des conditions de vie difficiles, ont produit un discours et des œuvres exceptionnels tout au long du XXe siècle.
Poésie, chanson, littérature mais aussi peinture ou presse, les Maghrébins de France ont constitué un patrimoine d’envergure, qui enrichit encore aujourd’hui notre héritage.

Fille d’immigrés algériens, Naïma Yahi a voulu être journaliste. Elle opte pour la recherche dans un premier temps et poursuit ses études à Grenoble en obtenant un DEA d’histoire culturelle. Elle exercera quelques années dans le milieu de la banque avant de revenir à la recherche et d’entamer un doctorat sur l’histoire culturelle des artistes algériens en France de 1962 à 1987.

Parmi ses publications : « Générations, un siècle d’histoire culturelle des Maghrébins en France », (Yahi Naïma, Gastaut Yvan et El Yazami Driss, Gallimard, 2009), « L’aventure du catalogue arabe Pathé Marconi 1950-1970 », (Ecarts d’identités, numéro spécial 2009
http://www.facebook.com/group.php?gid=36040969486#/group.php?v=wall&gid=36040969486
Description de l’événementPar Naïma Yahi, Docteur en histoire culturelle

Les histoires culturelles française et maghrébine s’enrichissent de l’expérience artistique et culturelle des centaines de milliers de Maghrébins qui, malgré la violence de la nuit coloniale puis des conditions de vie difficiles, ont produit un discours et des œuvres exceptionnels tout au long du XXe siècle.
Poésie, chanson, littérature mais aussi peinture ou presse, les Maghrébins de France ont constitué un patrimoine d’envergure, qui enrichit encore aujourd’hui notre héritage.

Fille d’immigrés algériens, Naïma Yahi a voulu être journaliste. Elle opte pour la recherche dans un premier temps et poursuit ses études à Grenoble en obtenant un DEA d’histoire culturelle. Elle exercera quelques années dans le milieu de la banque avant de revenir à la recherche et d’entamer un doctorat sur l’histoire culturelle des artistes algériens en France de 1962 à 1987.

Parmi ses publications : « Générations, un siècle d’histoire culturelle des Maghrébins en France », (Yahi Naïma, Gastaut Yvan et El Yazami Driss, Gallimard, 2009), « L’aventure du catalogue arabe Pathé Marconi 1950-1970 », (Ecarts d’identités, numéro spécial 2009
http://www.facebook.com/group.php?gid=36040969486#/group.php?v=wall&gid=36040969486
gadiri mohamed 10 janvier 2010

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s