TLEMCEN: ECOLE DENTAIRE ALGERIENNE

lES SEPTIEMES JOURNEES DENTAIRES INTERNATIONALS.
L’art dentaire et les technologies assistees par ordinateur a été le thème du programme scientifique de la journée d’études tenue ce jeudi à la bibliothèque du centre hospitalo universitaire « Damerdji Tidjani » de Tlemcen en présence des praticiens,étudiants, du directeur de l’agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes, du directeur régional du crédit populaire d’Algérie.
Ces septièmes journées dentaires internationales,organisés par l’école dentaire algérienne de Tlemcen( enseignement supérieur de prothèse d
entaire), selon le Dr. Sedjelmaci directeur de cet établissement, qui travaille en étroite collaboration avec plusieurs écoles françaises, est parrainné par le wali et le secteur de la santé et de la population,vise à connaitre l’évolution de cette pratique et la formation continue sous la direction des spécialistes renommées dans le monde et éxpérementées dans ce domaine.
C’est dans ce cadre que le Dr.Michel Henne prothésiste dentaire informaticien
à Grenoble a présenté deux conférences sur la conception et fabrication assistées par ordinateur ( CFAO) sur le scanner, les machines de production, les matériaux/zircone, Titane, Microfusion Laser et une autre sur la conception assistée par ordinateur ( CAO) sur l’implantation et CAO. Ce spécialiste soulignera que cette conception est « une technique qui est en voie de développement et avec une meilleure qualité, de gagner du temps pour le reste du travail, c’est avec beaucoup plus d’attention et surtout de confort et d’ésthétique ».
De son côté le Dr. C. Bartomeu : Ceka/Ugin dentaire France a présenté une conférence sur  » les attachements? qu’est ce, et à quoi servent ils ».il dira que ce sont des techniques de rétention, disgracieux et demande une technique et surtout certains savoirs faire. ce système est utilisé en Algérie.
Les débats étaient trés interessants concernant cette profession qui se
développe
Aujourd’hui, la prothèse dentaire est un métier scientifique et faisant appel à des connaissances morphologiques, technologiques, métallurgiques ainsi que chimiques, elle s’inscrit dans un marché trés demandeur ( esthétique, confort…) a indiqué le résponsable de l’école dentaire algérienne. Une rencontre utile avec des professeurs de France.
gadiri mohammed. 07 mai 2009