Le programme de l’association touristique Afak El Andalous

l’association touristique Afak Andalous de tlemcen a tenu son assemblée générale ce mardi 31 mars à l’auberge des jeunes bekkar Ali, pour le renouvellement de son bureau, et ce qui a été fait.
Dans ce cadre, il a été décidé de la création d’un comité de réflexion pour proposer un programme de travail qui sera soumis pour discussion et avis de l’assemblée et d’apporter d’autres éléments ( jumelage, échanges touristiques et culturelles, promotion du film les nattes de Béni Snous en langue Amazigh, proposition d’autres films documentaires : les Ayrad ( carnaval) des Béni Snous, la fetla Tlemssania etc, un guide touristique, des expositions de photos sur la promotion du tourisme etc,
la commission fera d’autres propositions en conformité aux objectifs tracés.
mohamed gadiri. 31 mars 2009

Publicités

Le meetting du candidat Mohamed Said

Le candidat Mohamed Said dans son meeting qu’il a tenu ce mardi 31 mars 2009 à la maison de la culture de tlemcen a présenté son programme d’action en cas qu’il sera élu le 9 avril prochain et ce qu’il attend le peuple c’est de lui apporter une feuille de route pour le bien etre du pays, il faut faut assainir la sitaution car l’argent est devenu le nerf de tout, alors qu’il y a des problèmes à régler l’emploi, le logement, la drogue, les valeurs, l’avenir des générations, l’argent a démoli tout.
Pour lui, « il est temps d’assainir la situation « , la cooruption a gangrenné tout le corps et c’est devenue une culture pour beaucoup.
Aussi les jeune ne peuvent plus accéder aux postes de résponsabilités à l’exception de ceux qui disposent de l’argent.
Ce candidat a souligné que les emplois de jeunes du filet social ( dit calmants) ne solutionnent pas les problèmes définitivement, mais que pour une durée limitée et avec un salaire dérisoire.
Dans de la chance à ces jeunes compétents de la base au sommet, et la transparence qui fait défaut.
Mohamed Said a indiqué que ces causes ont conduit les gens à devenir des harraga de tous les ages ou de dévier vers la mauvaise route.
C’est une mort lente par la drogue, notre société est malade, les jeunes sont désespérés, il manque la justife sociale pour le bénéfice de tous. C’est pourquoi j’appelle pour un changement aujourd’hui miux que demain.
Les hommes appelés à diriger le pays, dit-t-il, doivent planifier, gouverner c’est prévoir, être «sains et propres».
Mohamed Said estime, que le devoir national doit primer et le vote est un moyen pour le changement par les voies pacifiques. Selon Mohamed Said, en accomplissant l’acte électoral, on peut demander des comptes aux responsables élus, maintenir un dialogue permanent avec les différentes catégories de jeunes, de faire de l’emploi et du logement un objectif stratégique à même de garantir une vie décente aux citoyens.
Mohammed Said, dans son meeting dans le cadre de la campagne électorale pour les élections présidentielles parlera de l’éxode rurale, de l’agriculture, la recherche agricole, de faire revivre  » la classe moyenne qui a disparu  » depuis fort longtemps, il n’existe actuellement qu’une classe des riches et celles des pauvres, pour un système parlementaire.
Il dira de plus que 400.000 cadres Algériens sont à l’étranger, et que donner de la chance à des compétences est une nécessité pour participer à la construction du pays dans de bonnes conditions.
Son intervention a duré soixante quatre minutes.puis un débat fut ouvert, et a été transparent et fructueux.
gadiri mohammed 31 mars 2009.