TLEMCEN: les Activités des Etablissements Publics de Soins de Proximité (EPSP)

Tlemcen :
Les activités des établissements publics de soins de proximité ( ex. secteur sanitaire de Tlemcen, Remchi, Ghazaouet, Maghnia, Sebdou et Ouled mimoun ) ont enregistrés durant l’année 2007, 1.281.866 consultations en médecine générale, 68.981 consultations spécialisés, 105.447 extractions de dents et 20.791 soins de dents, a-t-on appris auprès d’un responsable de la directeur de la santé et de la population de la wilaya de Tlemcen.
Par ailleurs, 156.508 actes de radio, 607.790 actes de laboratoires, 464.925 soins, 1.215.065 injections selon la même source, ainsi que 70.359 consultations de la protection maternelle et infantile et 180.891 vaccinations.
Le personnel exerçant au sein de ces établissements en 2007 est de : 352 médecins généralistes, 71 médecins spécialistes, 131 chirurgiens dentiste, 08 pharmaciens, 757 infirmiers diplômés d’état,
472 infirmiers brevetés et 186 aides soignants. Gadiri.

Publicités

tlemcen le secteur de la santé

TLEMCEN SANTE
De nouvelles infrastructures pour le secteur.
Le secteur de la santé de la wilaya de Tlemcen a bénéficié de plusieurs opérations de réalisations de nouvelles structures à savoir la réception de l’Etablissement public hospitalier de Nédroma de 40 lits et l’opération d’extension est en cours, une polyclinique à Bouhenak, Mansourah en cours d’achèvement, un centre anti cancéreux de 120 lits en cours de réalisation à Chétouane selon Lalama Abdelhalim le directeur de la santé et de la population.
Par ailleurs d’autres projets sont en cours de lancement dont un centre de transfusion sanguine à chétouane , une polyclinique à Ain Tellout, un ensemble chirurgical de 186 lits au centre hospitalo-universitaire de tlemcen , un centre de désintoxication de 50 lits à Mansourah, un hôpital de 120 lits à Remchi ainsi qu’un hôpital psychiatrique de 120 lits selon le même responsable.
Aussi, l’acquisition des équipements au profit des établissements de santé a eu lieu dans le cadre du renouvellement du plateau technique notamment : 01 scanner, 04 tables de radiologie, 19 fauteuils dentaires, ainsi qu’un ensemble de matériels de laboratoires et de stérilisation, en plus au niveau du Chu, un gamma caméra est déjà fonctionnel et l’acquisition imminente de l’IRM, d’un deuxième scanner et d’une salle de cathétérisme.
En effet, la wilaya qui disposait d’un hôpital pour plus de 195.000 habitants et un centre de santé pour près de 66000 habitants se retrouve actuellement avec un hôpital pour 163000 habitants et une polyclinique pour 31000 habitants sachant que la moyenne nationale et de un hôpital pour 121000 habitants et un centre de santé pour 25000 habitants dira Lalama Abdelhalim.
En parallèle le secteur privé se développe d’une manière relativement satisfaisante du moment que la capacité des lits d’hospitalisation ( cliniques) est passé de 120 lits à 190 , de 20 salles de soins à 52 et de 238 pharmacies à 276.
A la lumière de ces infrastructures et au niveau de prise en charge des malades, la wilaya se rapproche de la moyenne nationale en matière d’hôpitaux et de polycliniques.
Toutes ces structures sanitaires publiques et privées sont encadrées par 473 médecins spécialistes, 689 médecins généralistes, 313 chirurgiens dentistes, 287 pharmaciens, 2590 paramédicaux et 202 sages femmes.
Du point de vue moyen humain, la wilaya occupe une place satisfaisante en matière de couverture médicale même si la question de la répartition géographique des médecins spécialistes demeure toujours posée et ce malgré l’affectation des praticiens vers les zones enclavées.

En matière d’activité, il y a lieu de signaler et pour la première fois, au niveau du chu, la réalisation réussie d’une greffe rénale ainsi que 03 implants cochléaires.
Par ailleurs, le centre horpitalo universitaire aspire à la réalisation d’autres implantations notamment la greffe de la cornée et celle de la moelle osseuse a jouté Lalama le directeur de la santé et de la population..
Dans un autre cadre, et en matière de plateau technique, la wilaya s’est améliorée légèrement sachant que le nombre de salles opératoires est passé de 43 salles à 47, de 04 scanners à 06, de 41 laboratoires à 43, de 77 tables de radiologie à 81, de 236 fauteuils dentaires à 252 ainsi que l’existence d’un Samu équipé au niveau du CHU avec la mise en marche prochaine de l’IRM et de la salle de cathétérisme a-t-il indiqué en plus.
Dans un autre contexte et après la réception de l’établissement spécialisé mère enfant, les deux polycliniques de Chetouane et Aîn Youcef et de l’ unité médico chirurgical Umc de Nédroma ainsi que l’érection des 15 centres de santé en polyclinique et suite à la parution des décrets exécutifs n° 07-140 du 19 mai 2007 portant création et fonctionnement des établissements publics de santé et n° 07-204 du 30 juin 2007 complétant le décret exécutif n° 97-465 du 2 décembre 1997 fixant les règles de création et de fonctionnement des établissements hospitaliers spécialisés, la wilaya s’est retrouvée avec : 01 centre hospitalo universitaire, un établissement hospitalier mère enfant, 04 établissements publics hospitaliers à Ghazaouet, Maghnia, Sebou et Nédroma, 07 établissements publics de soins de proximité à Tlemcen, Remchi, Ghazaouet, Maghnia, Bab El Assa, Sebou et Ouled Mimoun, 32 polycliniques, 267 salles de soins dont 253 fonctionnelles, 20 maternités, 27 unités de dépistage scolaires, 33 agences pharmaceutiques d’état et ce, dans le but d’améliorer la prise en charge des malades ainsi que les prestations a-t-il ajouté en plus.

mohammed Gadiri.02 février 2008