tlemcen athlétisme

Tlemcen : 18 clubs affiliés à la ligue d’athlétisme.
La ligue d’athlétisme de tlemcen a élaboré son programme d’action pour la saison 2006/2007 ou il est prévu des journées piste, championnat de wilaya, un national marathon, un national combinée pour les différentes catégories et écoles.
En effet, dix huit sections sont affiliés avec 900 athlètes.
Il y a lieu de rappeler que la commune de Chétouane a abrité le 2 février dernier le cross régional et le challenge national « chachid Chelda Boulenouar » avec plus de 1200 participants.
19.02.2007 mohamed gadiri.

Publicités

tlemcen exposition sur la céramique d’art

Tlemcen exposition sur la céramique d’art.
Une exposition sur la céramique d’art, poterie, Zellidj et peinture, marquage de Hadji Décor s’est tenue cette semaine à la maison de la culture ‘ Abdelkader Alloula ‘ de Tlemcen.
Crée en 1987, cette entreprise a apporté toujours des solutions innovantes dans le domaine de la céramique d’Art et ce grâce à son personnel qualifié : le père Hadji Sid Ali maître artisant ( décorateur), la fils Younes étude conception et développement, la fille Rym technicienne supérieure en céramique, Sogeti filiale groupe Atlantis, Céradel Socor Limoges.
Elle est dôtée des ateliers de production, de Zellidj, d’œuvres artistiques, de marquage des designs graphiques sur céramique en verre.
Des travaux d’aménagement de restauration et décoration réalisés sont : restauration de la coupole Sidi Yakoub 1988, restauration de la mosquée Sidi Maiza vieux Ténès 1993, aménagement et décoration du centre culturel islamique de Chlef 1994, décoration du patio de la bibliothèque centrale de l’université Tlemcen en 2000, aménagement et décoration de l’insfp tlemcen patio plus entrée principale 2002, aménagement et décoration Fontaine murale Bab Sidi Boumédiène 2003, réalisation d’un jet d’eau plus Fontaine murale, Patio mosquée de Limoges France.
Expositions : foire internationale de l’artisanat en 2004, salon national de la céramique palais de la culture en juin 2006
Les œuvres d‘art offertes par l’entreprise Hadji décor à : Monsieur le président de la République Abdelaziz Bouteflika en 2004, à Monsieur l’ambassadeur de France en 2005, à Monsieur le Maire et sa délégation de Nanterre ( France) 2006
Actuellement, l’entreprise prend en charge la formation de jeunes âgés de 16 à 21 ans parmi eux un groupe d’étudiantes de la troisième année universitaire en archéologie.
Cette exposition a été visitée par le wali Nouri Abdelouaheb le 18 février dernier.
18.02.2007 mohamed gadiri.

tlemcen les festivités de la journée nationale du chahid

Tlemcen : festivités de la journée nationale du chahid.
Plusieurs activités culturelles et sportives ont été organisées durant cette semaine pour les festivités de la journée nationale du chahid dans la wilaya de tlemcen.
En effet, l’organisation nationale estudiantine a organisé le jeudi 15 février 2007 à la salle de conférences pôle d’imama Université de Tlemcen, une rencontre nationale pour thème ‘ le message du chahid, continuité et édification’ en présence de Tayeb Houari Secrétaire générale de l’organisation nationale des enfants de chouhada, une autre conférence du moudjahid Bali Bellahcène qui a relaté des évènements qu’il a vécu et la participation des jeunes étudiants qui ont quitté les bancs d’école pour rejoindre le maquis et la lutte de libération nationale. Ce moudjahid a été condamné à mort à trois reprises. Il a édité trois livres ‘ mémoire d’un jeune combattant, le rescapé de la ligne Maurice, le colonel Lotfi ‘.
Par ailleurs, des expositions photos historiques de chouhada a été organisé à l’université, à la galerie d’art Kairouan, la maison de la culture Abdelkader Alloula.
Dans ce cadre, le wali de Tlemcen Nouri Abdelwouahed accompagné des enfants de chaouhada et moudjahidines, élus et autorités locales, s’est rendue à la cimetière de Hennaya pour le dépôt d’une gerbe de fleurs et la lecture de la Fatiha à la mémoire des martyrs, puis s’est rendu aux établissements scolaires primaires qui ont baptisé au nom des chahid : Kouidri Bouazza à Koudia, Tchouar Sid Ahmed à Kiffane et Bénosmane (mère de trois chahid ) à Oujlida. Le wali a aussi visité l’exposition photos de chouhaha et celle de la céramique d’art Hadji décor ) à la maison de la culture de Tlemcen.
Des tables rondes et conférences furent tenues aussi par le bureau de l’organisation nationale des enfants de chouhada de Tlemcen.
18.02.2007 mohamed gadiri.

tlemcen le Widad de Tlemcen s’enfonce en bas

Tlemcen : le wat s’enfonce en bas du tableau.
Le widad de tlemcen s’enfonce de plus en bas du tableau après sa défaite au stade de Zabana face au mouloudia d’Oran ce lundi 19 février 2007 pour le compte de la vingtième journée du championnat de la nationale une par le score de un but à zéro.
La mission se complique et devient difficile pour les prochaines compétitions. Un sursaut est nécessaire faute de quoi le club sera rélégable.
Le wa. Tlemcen renferme de bons éléments, jeunes, l’apport de nouveaux joueurs lors du mercato de décembre dernier: Gaouaoui le gardien de but, Benyamina, Bettaouaf, Boudjakdji… apporteront un plus.
Le widad a vécu depuis le début du championnat par le changement d’entraineurs : Lekkak Mohammed, Bira, Bahmane, puis drivé actuellement drivé par Slimani, qui pour objectif le maintien de l’équipe.
Les prochaines rencontres seront décisives pour l’intérêt du club de la capitale des Zianides.
19.02.2007 mohamed gadiri

TLEMCEN:journée de sensibilisation sur les catastrophes naturelles par le CRA.

Tlemcen sensibilisation sur les catastrophes naturelles.
Une journée de sensibilisation sur les catastrophes naturelles et accidents de voitures aura lieu cette semaine à l’auberge de jeunes Ali Bekkar de Kébassa Tlemcen en présence des 53 délégués des communes de la wilaya selon le président du croissant rouge algérien de Tlemcen.
Des documents seront fournis aux participants
Par ailleurs, une soixante de jeunes sont en formation sur les premiers secours par le Cra en collaboration avec la protection civile et le service de santé pour une durée de trois mois, sanctionné par la délivrance d’une attestation.
Il est à souligner aussi qu’une centaine de stagiaires ont été déjà formés et ont passé l’examen final le mois dernier.
mohamed gadiri 18 février 2007.

tlemcen: la troupe théâtrale El Afsa

Tlemcen la pratique théatrale de la troupe El Afsa ( l’Astuce).
Dans le cadre de l’année 2007, Alger capitale de la culture Arabe, la troupe théâtrale El Afsa l’Astuce de Tlemcen, a bénéficié d’une subvention pour le montage d’un spectacle intitulé ‘lune de miel’ d’après une nouvelle de Nadjib Mahfoud.
Ce Spectacle qui se présentera en avant première au mois de avril prochain à la maison de la culture Abdelkader Alloula de Tlemcen et sillonnera la région par douze autres spectacles et trois autres spectacles au mois de juillet à Alger.
Ce metteur en scène a préféré exercer avec les jeunes artistes et espère honorer ceux qui ont aidé la troupe à son ascension.
La troupe fondée en 2000 s’est installée dans la cité comme une école de formation composée de plusieurs ateliers dont la littérature et théâtres, théâtre pour enfants, de lycéens, d’universitaires, atelier ayred etc.
Au cours de cette période, elle a été l’initiatrice de plusieurs manifestations culturelles locales régionales et internationales.
La subvention du ministère de la culture est venue au moment opportun pour encourager les jeunes et continuera dans cette voie pour la relance théâtrale.
14.02.2007

tlemcen le challenge d’athlétisme Chahid Chelda Boulenouar à Chétouane

Tlemcen : le challenge national d’athlétisme ‘Chelda Boulenouar’.

Le 21ème challenge national d’athlétisme chahidChelda Boulenouar’ organisé par l’assemblée populaire communale, la direction de la jeunesse et des sports, la fédération nationale d’athlétisme, la ligue, et sous le parrainage du wali de Tlemcen s’est tenu ce vendredi 02 février 2007 à Chétouane, avec la participation plus de 1100 athlètes venus des différents clubs de wilaya.

On notera la présence des athlètes de haut niveau et de responsables d’associations sportives.

Les résultats techniques :

En individuels.Minimes filles 2000 m.  Djelid Ikram Chlef, Belhaoues Hanane Tiaret, Chaib Draa Nabila TlemcenMinimes garçons 3.000 m : Sebaihi Brahim Ain défla, Salhi Elias Télagh, Djeridi  Si Ali Ksar Chellala.Cadettes 4.000m : Bakaddour  Naima Tiaret,, Brahma  Hanane Sidi Chami, Chellala Halima Tiaret.Cadets 5.000 m : Hasni Nabil Naâma, Belhkeir Omar Chlef, Chibani Abed Ain Défla.Juniors garçons 7.000 m :Yechkour Samir Tissemsilt,Boucherit Bentamna Chlef, Khennous Abdelkader Chlef.Juniors seniors filles :Bahia Azahoum Fatiha Mc Alger, Mascari Nacéra ircw Oran, Bouderbala Malika ircw OranSeniors garçons : Belhout Säîd aspc alger, Chettah Brahim bordj Bou arreridj Ould Bouchiba Merzak Mc Alger.Par équipes :Minimes filles : nr Kermès Tiaret, Afak ouled Mimoun, Zeboudja Chlef.Minimes garçons : afak Ouled Mimoun, Maghlia Tiaret, Chabab Djelfa.Cadettes : afak Ouled Mimoun, cov Tiaret, Amel Sidi Chami.Cadet   :Afak Ouled Mimoun, Ouled Farés Chlef, as Chlef.Junior garcons: oc Chlef, Oued Farès Chlef, Juniors seniors filles   :ircw Oran,Sidi lakhdar Mostaganem, Amel Mesra Mostaganem.Seniors garcons:  aspc Alger, croa Chlef, Caat Tiaret. M gadiri 02.02.2007  

tlemcen 540 stagiaires au centre de formation professionnelle de Kiffane

Tlemcen 540 stagiaires au centre de formation professionnelle de Kiffane.

Le centre de formation professionnelle et d’apprentissage ‘ Abou Abdellah Chérif ’ de Kiffane, commune de Tlemcen a organisé des portes ouvertes en prévision de la session de février 2007 pour la formation de technicienne supérieure d’éducatrice première enfance.

En effet, le centre a ouvert ses portes en 1981, est doté de sept ateliers, neuf salles de cours, une bibliothèque, deux salles de l’informatique, une salle polyvalente et d’un internat de 40 places.

Cependant, 540 stagiaires sont en formation actuellement dans treize spécialités enseignées dont les opérateurs en micro informatiques, agents de tourisme, la pâtisserie, le web, peinture sur tissus, la mécanique industrielle, secrétariat … dira Mme Bédjaoui directrice du centre.

Dans ce cadre aussi, 213 autres élèves sont en apprentissage dans différentes spécialités.

Par ailleurs, d’autres formations sont assurées à la carte, les cours du soir d’initiation à l’informatique la coiffure et couture, de la formation de la femme au foyer dans la spécialité d’esthétique, de coiffure et de couture, de la formation des étrangers

(pour le Polisario) de technicien supérieur en secrétariat bureautique et le certificat d’aptitude professionnelle en informatique.

Cependant, ces portes ouvertes ont servi à la sensibilisation des jeunes sur les opportunités de formation et les niveaux requis pour chaque spécialité et la durée de formation.

Mohamed gadiri. 04.02.2007

tlemcen les échos du festival du film amazigh

Tlemcen : Les échos du festival du film Amazigh.

Assad El Hachemi : la relance du cinéma algérien.
« je suis très satisfait du succès du festival du film Amazigh qui s’est tenue à Tlemcen du 11 au 15 janvier 2007 grâce à la mobilisation de tout le staff du commissariat, de l’implication de tous les partenaires, de la presse écrite et filmée, dire que c’est le travail de toute une équipe qui a exercée sans relâche depuis des mois, des festivaliers, des participants. Je remercie aussi le Ministère de la culture, le centre national de la cinématographie ( cnca), le wali de Tlemcen dira Assad El Hachemi commissaire du festival national culturel annuel du film amazigh lors d’une conférence de presse qu’il a animé à El Méchouar juste après la clôture.
Il ajoutera que « le festival a mobilisé beaucoup de moyens, c’est un saut qualitatif et le défi a été relevé à Tlemcen, on draine une dynamique pour la relance du cinéma algérien et que les perspective sont là. Nous devons faire un bilan moral et financier et situer ce qui a été réalisé et ce qui est à corriger ».
Il annoncera avant de clôture ce point de presse que ’ la prochaine escale sera la wilaya de Sétif ’.

la joie indescriptible des lauréats récompensés.
Après cinq jours de projections des quinze films en langue amazighe en compétition, les membres du jury Abderrahmane Bouguermouh, Ait Ferroukh Farida, Saîghi Saâdia, Aîssaoui Boualem, Hakkar Amor, Boualem Rabia et Aggar Salim, ont déclaré la liste des lauréats des trophées et prix pour les réalisateurs suivants :
Trophées « Olivier d’Or ».
1.* Olivier d’Or fiction.
« a d-tbin tifrat ( au bout du tunnel ) » de Mohamed Yergui. Fiction béta sp 15’/2006/ Algérie. Youcef, un jeune diplômé universitaire, pénètre la spirale de la routine du travail ou il se donne corps et âme, cette routine qui lui permet d’adoucir son quotidien socio économique ardu. Hélas, l’emploi est éphémère et la stabilité qu’elle lui offre aussi, car ce dernier est sous contrat et pas n’importe lequel, c’est un contrat pré emploi, don nous renouvelable après les deux ans. La seule réaction de Youcef est qu’il s’enferme dans une spirale de …
2.* Olivier d’Or film documentaire.
« Les âmes de l’exil » de Saîd Nanache. Film documentaire de 52’/dv cam/2006/ France. Derrière chaque image, objet ou portrait, souffle le vent amer de l’exil. Un peuple attaché à ses traditions millénaires et asservi à sa terre d’ou toujours remonte la pierre. Les départs tant attendus y sont des arrachements ! Sous le regard des mères impuissantes, la nouvelle génération perpétue l’exemple des anciens qui se sont exilés pour un jour ou pour toujours. Cette fois-ci les filles font partie du voyage. Elles disent adieu au sang et à la terre Kabyle.
Les prix d’encouragement décernés à :
1.* « yiwen n niden «de Smaîl Messaoudi. Films de fiction 24’/ sp/2006. Farid, jeune diplômé frappé par le chômage et la misère sociale, se retrouve sur les hauteurs de la ville de Béjaîa, scrutant l’horizon à la recherche du bonheur…
2.* « Zim et Zam » de Matoub Massinissa. Film d’animation 6’/dvd/2006/Algérie. Un dessin animé d’action et d’humour racontant la vie quotidienne et les aventures de deux extraterrestres qui se nomment Zim et Zam, et dont l’histoire se déroule sur leur planète.
3.* » Slimane Azem, une légende de l’exil » de Rachid Mérabet. Film documentaire/52’/Béta/2005/France. Sliamne Azem, chantre de la culture Kabyle, fut sans doute le chanteur le plus populaire au sein de la communauté algérienne immigrée en France. Son œuvre s’est surtout exprimée en France, pays de son exil. Son répertoire, ancré dans le vécu de l’immigration et de l’exil a toujours tenté de réunir les deux rives de la Méditerranée. Malgré son talent, il ne put jamais franchir la barrière communautaire. Il est mort en 1983 à Moissac, sa terre d’adoption.
4.- « au Non de Vinci » de Menad Embarek doc/dv cam/52’/2006. Le film relate l’histoire d’un déserteur de l’armée française pendant la guerre d’Algérie qui rejoint la fédération de France du Fln. Le film brosse le portrait d’un humaniste qui a aimé son pays et qui a contribué à sa libération.
5.* «le curieux » de Sami Allam. Fictin/22’/béta sp/2006. Youyou vient d’acheter un appartement. Il découvre qu’il y a un voisin bizarre. Ce dernier passe son temps à compter à haute voix. Alors ? Youyou fait tout pour savoir pourquoi.

** un prix de l’o.n.d.a. au cinéaste Abderrahmane Bouguermouh :
A l’ouverture du festival, Mme Aîyachia, représentante de la direction générale de l’office nationale des droits d’auteur et droits voisins remettra un tableau d’honneur et un prix au cinéaste Abderrahmane Bouguermouh. Dans sa brève intervention, elle dira ‘ nous sommes présents là avec vous, et nous espérons être présents également dans tous les festivals. Nous sommes très touchés ,on ne peut pas ignorer ce qu’il a donné au cinéma algérien et par reconnaissance nous nous engageons pour la prise en charge et le volet social envers tous les auteurs et aujourd’hui envers Abderrahmane Bouguermouh ‘.

** La régie de la salle de cinéma de la maison de la culture a été mise à niveau par les techniciens du centre national de la cinématographie avant le début du festival grâce à l’apport du Ministère de la culture.

** ***********************************************************
ONDA
Office national des droits d’auteurs et droits voisins.
La représentante de l’office national des droits d’auteur et droits voisins ( ONDA), directrice des membres et de la répartition des droits d’auteur Mme Aîyachia, est intervenue en marge du festival culturel national annuel du film amazigh à Tlemcen. Elle dira que sa structure s’occupe de la gestion collective des droits d’auteur, à travers laquelle l’onda apporte des aides exceptionnelles aux auteurs qui se trouvent en difficultés matérielles ou de santé.
Elle les assiste en ce qui concerne d’éventuelles prises en charge sur le plan matériel, assure une retraite complémentaire aux sociétaires et un capital décès à ses ayants droits en cas de disparition. L’oratrice précisera également que, dans le cadre de la préservation du patrimoine immatériel, l’Onda se charge de l’édition des ouvrages culturels et artistiques.
La directrice a ajoutée qu’une aide à la création peut être accordée dans le cadre de la promotion culturelle, aux associations culturelles et artistiques, aux auteurs, aux sociétaires de l’Onda et encourage la création dans plusieurs créneaux : livres, arts graphiques, expositions et notamment pour la production de pièces théâtrales n’ayant pas un caractère commercial. Elle a affirmé que toutes les demandes d’aide sont étudiées. Elle a signalé par ailleurs, que l’office a participé aux prix ‘Moufdi Zakaria’ et ‘ des frères Rabah et Ahmed Asla’ et à l’organisation du film amazigh de Tlemcen, au cours duquel a rendu un hommage et attribué un prix au cinéaste Abderrahmane Bouguermouh. Donc, l’onda est présent par ses aides aux auteurs par reconnaissance de leurs efforts. Nous nous engageons pour la prise en charge et le volet social
m.gadiri.